Lutte à la tordeuse: qu’en est-il des lots privés?

En juin dernier, quelques propriétaires terriens se sont manifestés dans la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie se demandant pourquoi les lots privés n’avaient pas droit à ces traitements aériens. Il semble que pour les lots de forêts privés, le gouvernement du Québec privilégie plutôt une approche de récupération des bois affectés.

Photo: archives LMF

26 fév, 2015

La progression de l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette augmente de façon exponentielle depuis quelques années. Entre 2009 et 2014, les superficies infestées au Québec sont passées d’un peu plus de 320 000 hectares à quelque 4 275 000 hectares. Une augmentation de plus de 700 % en 5 ans! Mélanie Grenier À l’intérieur de ces superficies, on trouve bien sûr tant des lots de forêts publiques que des lots de forêts privées. Mais alors que les arrosages aériens de Bacillus thuringiensis var. kurstaki (BTK) s’avèrent parfois être le seul moyen efficace pour atténuer les effets de l’épidémie, seule une petite portion des forêts infestées est traitée. Et cette portion est sélectionnée parmi les terres publiques seulement. En 2014, un total ...

Détails

Programme MFOR : en attente d’une décision

Le programme MFOR a pris plus d’importance particulièrement depuis l’implantation du nouveau régime forestier. Les budgets pour certains travaux ont été déplacés. L’abattage en raison des éclaircies de plantation a pris du galon contrairement au débroussaillage. Pour garder à l’emploi plus longtemps les employés, il a donc fallu miser sur la polyvalence.

Photo: archives LMF

18 fév, 2015

Le Regroupement des sociétés d’aménagement forestier (RESAM) et la Fédération québécoise des coopératives forestières garde bon espoir qu’Emploi-Québec renouvelle le budget pour le programme de formation en entreprise, MFOR. Encore cette année, celui-ci a permis à de nombreux travailleurs d’acquérir de nouvelles compétences. Marie-Claude Boileau Pour l’année 2014-2015, les deux organisations disposaient d’un budget de plus de 900 000$ pour former du personnel. Rappelons également qu’on avait ajouté de nouvelles formations à celles existantes. Si quelques cours restent à être dispensés dans les groupements forestiers, PASCAL OUELLETTE, directeur adjoint au RESAM, indique qu’il serait «très surprenant qu’on n’utilise pas tout le budget». «C’est la première fois que RESAM utilise l’ensemble de l’argent disponible», révèle-t-il. Pour solliciter des projets auprès des groupements, l’organisation a fait ...

Détails

450M$ en travaux sylvicoles en forêt publique

«Jamais auparavant les entreprises impliquées en sylviculture n’ont eu un horizon de planification aussi long devant elles. Cette année, nous pourrons confirmer très tôt le retour au travail de nos équipes, c’est une excellente nouvelle pour nos travailleurs et leur famille», soutient Alain Paradis.

photo: Guy Lavoie

10 fév, 2015

Le premier ministre du Québec PHILIPPE COUILLARD a annoncé un investissement de 450M$ en travaux sylvicoles pour les deux prochaines années, soit 225 M$ en 2015-2016 et la même somme en 2016-2017. Il a fait cette annonce en compagnie du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, LAURENT LESSARD, et du député de Dubuc et adjoint parlementaire du premier ministre pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, SERGE SIMARD, le 9 février dernier. Marie-Claude Boileau «Comme député vivant dans une région forestière, je sais à quel point ce soutien est nécessaire au développement et à la croissance de cette industrie. Dès mon élection, j’ai pris l’engagement de tout mettre en œuvre afin de relancer notre industrie forestière. Aujourd’hui, nous lançons un important ...

Détails

Le travail en pépinière

La température est un des éléments avec lequel les pépinières doivent constamment composer. «Au printemps lorsque les plants ont commencé à pousser, il faut vérifier si l’on prévoit de la gelée parce qu’il faut alors les rentrer la nuit pour les arroser», décrit Denis Bujold.

photo: Guy Lavoie

29 jan, 2015

L’année 2014 a somme toute été bonne dans les pépinières. Le Monde Forestier a parlé à DENIS BUJOLD de Sargim et à NANCY TANGUAY de la Coopérative Serres et Pépinières Girardville pour en savoir plus sur leur travail. Marie-Claude Boileau Après avoir connu une diminution dans ses contrats en 2012, le taux tend à grimper pour Sargim. «Il y a deux ans, nous avons baissé à 67% de notre capacité, soit notre pourcentage le plus bas des dernières années. L’an passé, nous avons monté à 70% et actuellement, nous sommes à 73%», informe Denis Bujold, directeur général de la pépinière basée à New Richmond, et qui détient aussi la Pépinière Baie-des-Chaleurs à Paspébiac. Cette augmentation est due à l’arrivée de la tordeuse des ...

Détails

L’if du Canada sera exploité au moins jusqu’en 2018

27 jan. 2015

Le 8 décembre dernier, le gouvernement du Québec a procédé à l’annonce officielle de l’attribution d’un permis d’exploitation d’usine de transformation primaire du bois pour l’if du Canada à la Coopérative forestière Ferland-Boilleau ainsi que d’un droit valide jusqu’en 2018 pour l’approvisionnement de cette ressource. Une bonne nouvelle pour la …

Détails

Coupures gouvernementales: la biomasse épargnée

26 jan. 2015

Non seulement le programme d’aide financière sur la biomasse est-il épargné, mais Québec confirme l’ajout d’une enveloppe budgétaire de 10 M$ d’ici les trois pro- chaines années.
Bernard Gauthier
À la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF), la nouvelle a été accueillie avec un grand soupir de soulagement. «Nous sommes très heureux. …

Détails

Bilan économique des activités sylvicoles en forêt privée

22 jan. 2015

La Fédération des producteurs forestiers du Québec a récemment publié le «Portrait économique des activités sylvicoles en forêt privée pour 2012». Le chiffre d’affaires des activités sylvicoles était de 2,481 G$.
Isabelle Le Maléfan
Alors que l’année 2012 a été marquée par un niveau faible d’activités, quelque 24 860 personnes ont eu …

Détails

Volumes de bois non récoltés et volumes supplémentaires

21 jan. 2015

Mauricie: volumes de bois non récoltés, pour bientôt?
Si plusieurs comme la Coopérative forestière du Haut-Saint-Maurice attendent avec impatience l’octroi de volumes de bois non récoltés, les entreprises devront patienter jusqu’au début de l’année 2015 avant que le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, LAURENT LESSARD, en fasse …

Détails

Une tournée pour vanter les bonnes pratiques forestières québécoises

20 jan. 2015

En apprenant que des entreprises internationales acheteuses de produits forestiers québécois s’étaient montrées préoccupées par les pratiques forestières en vigueur au Québec, LAURENT LESSARD, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, a émis le souhait de mieux faire connaître ces pratiques. Pour atteindre cet objectif, le sous-ministre, RICHARD …

Détails

Pompiers forestiers volontaires

17 déc. 2014

Même si elle dispose de ses propres employés, la Société de protection contre les feux de forêt (SOPFEU) forme près de 500 personnes. Cette main-d’œuvre auxiliaire (MOA), répartie partout en province, est appelée à éteindre des feux lorsque la situation est intense et le commande.
Marie-Claude Boileau
Pour employer ces pompiers forestiers …

Détails