Forestier en chef: évaluation des volumes de bois non récoltés

Dans son évaluation, le Forestier en chef a analysé que sur les 56 millions de mètres cubes non exploités, le volume potentiellement disponible se chiffre à 36 millions de mètres cubes et environ 11 millions se trouvent dans des secteurs ayant peu de contraintes.

Photo: Guy Lavoie

30 oct, 2014

Le Forestier en chef a présenté récemment son évaluation des volumes de bois non récoltés pour la période de 2008 à 2013. Globalement, l’écart entre les volumes récoltés et les possibilités forestières démontrent que 56 millions de mètres cubes de bois n’ont pas fait l’objet de récolte. C’est au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs à décider de qu’il fera de ce bois. Marie-Claude Boileau Dans son évaluation, le Forestier en chef, GÉRARD SZARAZ, a analysé que sur les 56 millions de mètres cubes non exploités, le volume potentiellement disponible se chiffre à 36 millions de mètres cubes, toutes essences confondues. Environ 11 millions de mètres cubes se trouvent dans des secteurs ayant peu de contraintes et donc, plus intéressants ...

Détails

Biomasse: la FQCF adhère au CRIBIQ

Le CRIBIQ favorise ainsi la collaboration entre les industriels québécois et les établissements de recherche québécois pour ensuite agir comme levier financier leur permettant de mettre sur pied différents projets de recherche.

Photo: archives LMF

15 oct, 2014

Le Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels au Québec (CRIBIQ) a été créé en 2009 dans l’objectif de financer et supporter la recherche industrielle collaborative. L’organisation favorise ainsi la collaboration entre les in- dustriels québécois et les établissements de recherche québécois pour ensuite agir comme levier financier leur permettant de mettre sur pied différents projets de recherche. La Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) en est membre depuis peu. Qu’est-ce que ça signifie pour les coopératives? Mélanie Grenier Pour EUGÈNE GAGNÉ, directeur adjoint et directeur du développement à la FQCF, l’adhésion de la Fédération à la CRIBIQ se justifie facilement. «On a pu voir que c’est un réseau important de partenaires et de chercheurs qui utilisent la biomasse dans toutes ...

Détails

Granules de bois: en quête de réponses

L’implantation d’un site de transbordement de granules de bois dans la Ville de Québec propose un nouveau marché vers l’Europe pour l’exportation de biomasses forestière.

Photo: Guy Lavoie

14 oct, 2014

L’implantation d’un site de transbordement de granules de bois dans la Ville de Québec propose un nouveau marché vers l’Europe pour l’exportation de biomasses forestière. Chez Nature Québec, on observe le projet avec beaucoup d’attention. Plusieurs de leurs interrogations sont restées sans réponses. Marie-Claude Boileau Cette avenue se montre intéressante, mais des données sont manquantes pour permettre à l’organisme de se faire une tête. Dans un premier temps, d’où vient la ressource et comment a-t-elle été fabriquée? «L’industrie de la granule nous dit qu’elle provient des résidus de transformation. Si c’est le cas, ça occasionne un moins gros impact sur la forêt. Par contre, si on prend l’arbre au complet, c’est autre chose», fait savoir AMÉLIE ST-LAURENT SAMUEL, chargée de projet Biomasse ...

Détails

Des effets positifs à la récolte forestière

Bien que certains groupes écologistes prétendent que l’exploitation forestière compromet l’avenir de la forêt ainsi que la survie des espèces qui l’habitent, les données globales font état que le couvert forestier a légèrement augmenté entre le premier inventaire forestier réalisé en 1979 et le plus récent en 2002. C’est ce qui ressort de la note économique de l’Institut économique de Montréal (IEDM) qui a étudié les effets positifs de la récolte forestière.

Photo: Guy Lavoie

09 oct, 2014

Bien que certains groupes écologistes prétendent que l’exploitation forestière compromet l’avenir de la forêt ainsi que la survie des espèces qui l’habitent, les données globales font état que le couvert forestier a légèrement augmenté entre le premier inventaire forestier réalisé en 1979 et le plus récent en 2002. C’est ce qui ressort de la note économique de l’Institut économique de Montréal (IEDM) qui a étudié les effets positifs de la récolte forestière. Louis-Antoine Lemire Pour en apprendre un plus sur le constat de l’organisation, Le Monde Forestier s’est entretenu avec JASMIN GUÉNETTE, vice-président de l’IEDM. Questionné pour savoir pourquoi son organisation s’est intéressée à ce domaine, M. Guénette répond d’entrée de jeu que les secteurs des ressources naturelles et de l’énergie sont ...

Détails

Épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette: le pire est à venir

8 oct. 2014

Après avoir infesté les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, Lac-Saint-Jean et tout dernièrement la Côte-Nord, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie ont commencé à recevoir la visite de cet insecte nuisible. L’an dernier, le ministère des Ressources naturelles a survolé la région et a détecté 3 millions d’hectares de forêts touchés par la …

Détails

600 000 mètres cubes de bois à récolter

7 oct. 2014

L’ouragan Arthur, de passage le 5 juillet dernier, a causé des dommages importants à la forêt du Bas-Saint-Laurent. D’après un inventaire aérien du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), près de 6600 hectares en forêt privée ont été affectés.
Marie-Claude Boileau
«Ce n’est pas juste sur des terres …

Détails

Génétique des arbres: le Québec est en avance

25 août. 2014

Bernard Gauthier
La question ne se pose même pas : choisir entre un arbre de la forêt naturelle ou un arbre issu d’un terrain reboisé dont le rendement est quatre fois supérieur? Grâce à la génétique forestière, c’est pourtant possible.
On pourrait faire une analogie de la génétique forestière avec la génétique …

Détails

Garantie d’approvisionnement non transférable

19 août. 2014

Marie-Claude Boileau
Le maire de La Tuque ainsi que la communauté de Parent en Mauricie respirent mieux. Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, a confirmé, le 4 juillet, qu’une garantie d’approvisionnement sur un territoire ne peut être transférée ailleurs. Ainsi, Produits forestiers Résolu ne pourra …

Détails

L’impasse, l’arbitrage et l’attente

18 août. 2014

Josée Descoteaux
La forêt semble de plus en plus touffue et dense sur le sentier des relations entre les producteurs de bois privés de la région de l’Outaouais et l’entreprise Produits forestiers Résolu. Au point où on ne voit qu’un mince filet d’éclaircie, produit par le verdict, attendu cet automne, d’un …

Détails

Maigre augmentation des ventes de bois rond de la forêt privée malgré la reprise

13 août. 2014

Bernard Gauthier
Sans pointer du doigt Québec de concurrence déloyale, le directeur général de RESAM, Marc Beaudoin, qualifie de difficile la compétition qui existe présentement entre les producteurs de bois de la forêt privée et ceux de la forêt publique. Au cours de la dernière année seulement, les producteurs privés ont …

Détails