Renald Bernier

Hier. Aujourd’hui. Demain.

21 Sep. 2017

HIER

Hier, je m’en souviens encore, mon père m’amenait en forêt. Des journées d’aventures à explorer des contrées inconnues pendant qu’il travaillait sur ses lots ! Ça n’a pas pris beaucoup de temps. J’ai troqué le fusil du cowboy pour les bottes du travailleur. Mon père toujours près de moi pour m’expliquer comment faire.

Il me semble qu’hier encore, je reprenais graduellement, avec mon frère, les rênes de l’entreprise forestière familiale. À force de travail acharné, nous l’avons fait progresser et nous avons pu faire vivre notre famille fort convenablement. C’est hier aussi que j’ai pris conscience que je n’étais pas seul. J’ai pris conscience du fort potentiel que le groupement forestier pouvait offrir. Je n’ai pas hésité et nous avons embarqué dans l’aventure. Avec l’aide de professionnels et de producteurs comme moi, nous nous sommes donné des moyens d’aller plus loin.

AUJOURD’HUI

Aujourd’hui, « le » groupement forestier est devenu « mon » groupement forestier. J’en suis devenu administrateur et par la suite président. Combien de fois j’ai eu le vertige en voyant toute la force de mon groupement et celle du réseau des groupements forestiers. Quel modèle d’affaires incroyable. Il nous a permis de passer d’une approche artisanale à celle d’entreprises hautement perfectionnées.

Aujourd’hui, je regarde le chemin parcouru et j’en suis fier. Nos entreprises sont le bras opérant de l’aménagement forestier en forêt privée. Les groupements forestiers sont un partenaire des plus actifs de l’État dans le développement du potentiel de la forêt privée.

• Nous avons conclu des alliances avec l’ensemble de nos partenaires afin de travailler de manière constructive en regardant l’avenir plutôt que le passé.

• Nous avons mis les efforts afi n que le modèle d’affaires des groupements forestiers soit un gage de saine gestion pour les contribuables du Québec.

• Nous avons agi comme dernier rempart pour maintenir une maind’oeuvre spécialisée en région lors des différentes crises forestières.

• Nous avons relevé le défi de l’État de mettre plus de bois en marché pour soutenir l’industrie.

• Nous avons développé des outils, des services et des formations afin de rendre nos organisations encore plus efficaces.

• Nous avons utilisé les investissements de l’État afi n de créer directement 7 fois plus d’activités économiques en région.

Aujourd’hui nous savons que les groupements forestiers sont des piliers non seulement du secteur de la forêt privée, mais de l’ensemble des communautés forestières du Québec.

DEMAIN

Qu’est-ce qui nous attend demain ? J’aimerais bien vous le dire, mais je n’ai pas de boule de cristal. Honnêtement, vous le savez probablement aussi bien que moi. Je vous invite donc à venir en discuter ensemble lors du congrès annuel qui se tiendra du 10 au 12 septembre 2017, à l’Hôtel Rimouski de Rimouski.

Sous le thème « Hier. Aujourd’hui. Demain. », membres, partenaires, décideurs et propriétaires forestiers discuteront des perspectives de développement et des nouvelles technologies qui pourraient permettre aux groupements forestiers de jouer un rôle encore plus grand sur l’échiquier provincial.

L’activité ne manquera pas de panache. Afin de faire face aux défis des éclaircies commerciales en forêt privée, un atelier extérieur a été mis sur pied. Deux équipementiers de haute performance vous accueilleront en forêt afin de vous informer des développements futurs dans le domaine de la récolte et, surtout présenter les outils technologiques disponibles dès maintenant, et en faire la démonstration.

Des conférenciers viendront aussi vous entretenir des perspectives d’avenir ainsi que des technologies qui sont à la disposition des entrepreneurs, et sans parler du plan d’action contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE). Une attention particulière sera aussi portée à la sécurité de nos travailleurs, le coeur de nos entreprises.

La présence de nombreux exposants permettra, finalement, de nombreux échanges sur les produits et services à la fine pointe dans notre secteur. Près de 250 participants sont attendus, dont une centaine de propriétaires de lots forestiers de la région du Bas-Saint-Laurent. Ce congrès 2017 du Regroupement des sociétés d’aménagement forestier du Québec (RESAM) s’imposera de nouveau comme un incontournable des évènements forestiers. Nous ne savons pas encore ce que l’avenir nous réserve, mais je suis convaincu qu’il sera lumineux et éclairé par le rayonnement des propriétaires regroupés.