Marc Beaudoin

Parfois, on prend pour acquis

14 Fév. 2018

Dring! dring! Bonjour, c’est le service préopératoire. On vous appelle pour votre chirurgie. Nous avons une place dans cinq jours. Oh bâtard! je l’avais oubliée celle-là. Une chirurgie mineure oui, mais une chirurgie quand même. En fait, j’avais plutôt tenté de l’oublier, mais là, plus d’échappatoire possible.

Je vous rassure, ça s’est bien passé. Sauf que, admettons-le, ma mobilité s’en est retrouvée, plutôt diminuée pour quelques jours. L’idée d’aller chercher un verre d’eau était un projet de longue haleine. Oublier la télécommande rivalisait avec les impacts d’un ouragan et j’en passe… J’ai constaté combien je prenais pour acquis certaines choses courantes de la vie.

DES OUTILS PERFORMANTS

Actuellement, les groupements forestiers doivent considérer plusieurs facteurs pour réaliser des travaux sur le terrain. Prenons par exemple la réglementation municipale, les balises des programmes gouvernementaux, les caractéristiques forestières, les objectifs des producteurs, le calendrier d’opérations, les contraintes environnementales, les demandes de paiements pour n’en nommer que quelques-uns. Ces considérations demandent une gestion très énergivore et monopolisent énormément de temps.

Cette perte de productivité se traduit par une baisse de la rentabilité des opérations et, par conséquent, une baisse des revenus du producteur. Ultimement, cette baisse de revenus se traduit par un intérêt moindre envers la récolte de bois. Pour améliorer l’efficacité des activités des groupements forestiers, RESAM développe depuis plus de vingt ans, un logiciel unique de gestion en géomatique adapté à la forêt privée.

Plus spécifiquement, le logiciel contient les informations nécessaires sur l’actionnariat, les propriétaires, les statuts de producteur forestier, la convention d’aménagement normalisée, les propriétés, les plans d’aménagement, les prescriptions, les rapports d’exécution. Les opérations de traitements géomatiques (correction des polygones, mesure de distance, etc.) sont limitées, mais faciles à utiliser. La création des plans d’aménagement, des prescriptions et des rapports d’exécution se fait à partir de ce logiciel. De plus, il est utilisé pour l’envoi de prescription et la facturation des travaux aux agences (remplir les données obligatoires par traitement du logiciel SIGGA).

TOUJOURS DEVANT

Dans cette version, le RESAM-Géomatique représente un outil unique et performant dans la gestion des activités de forêt privée. Jusqu’à présent, l’outil nous a sauvé beaucoup de temps. Il est désormais temps de passer à une autre étape et d’intégrer des technologies d’avant-garde et performantes. Nous devons aussi ajouter de nouvelles fonctionnalités afin de pouvoir naviguer dans un environnement d’affaires qui a grandement évolué depuis quelques années.

Notons par exemple l’utilisation d’équipements de récolte sophistiqués, l’apport d’outils fiscaux améliorés et l’importance d’informations précises sur les besoins et activités des propriétaires en plus de pouvoir répondre plus efficacement aux nouvelles exigences comme celles comprises dans le plan de mobilisation des bois.

Face à ce constat, l’administration de RESAM a convenu de l’importance de réorganiser le développement du logiciel afin de permettre :

• De répondre efficacement au plan de mobilisation du bois en provenance de la forêt privée.

• De diminuer les actes administratifs inhérents aux activités des groupements forestiers.

UNE NOUVELLE APPROCHE

Les équipes techniques sont désormais à pied d’oeuvre afin de remodeler le RESAM-Géomatique. D’entrée de jeu, nous procédons à l’actualisation des modules qui composent le logiciel informatique avec les nouvelles technologies. Dans cette phase, nous considérons également les nouvelles exigences de l’environnement d’affaires des groupements forestiers en forêt privée.

Par ailleurs, de nouveaux modules seront créés pour permettre une plus grande intégration des activités régulières des entreprises afin d’accentuer leur efficacité. Pour ce faire, un groupe de travail informatique a été créé et il est composé de représentants de groupements forestiers de chacune des régions. Celui-ci a pour mandat d’alimenter et de veiller au bon fonctionnement des nouveaux modules.

FAIRE NOTRE PART

Comme bien d’autres choses que nous avons, on finit par les tenir pour acquis. Le logiciel RESAM-Géomatique est un outil performant qui contribue déjà au bon fonctionnement de la forêt privée. Cette activité de développement, élément phare de notre plan de développement atteste encore une fois que les groupements forestiers sont très actifs dans la recherche de solutions.