Renald Bernier

Une belle saison

16 Juin. 2020

On peut le dire ou au moins l’espérer, les beaux jours sont arrivés. Signe d’un retour à la quasi normalité, j’ai profité du beau temps pour m’adonner à des plaisirs simples. Celui de faire du bois de chauffage. Ça faisait un bout de temps que je n’en avais pas fait et cela a paru. J’ai dû ajuster certaines méthodes que j’utilisais plus jeune. Nécessité physique ou expérience acquise, je ne sais pas. Bien que cette activité m’ait demandée un peu d’Absorbine jr. et quelques heures de sieste, je suis très content de m’y être remis.

Au moment où j’écris ce texte, les premiers plants sont déjà reboisés en forêt privée. Les employés sont de retour au travail en force et une nouvelle saison s’est amorcée. Bien sûr, cette saison ne sera pas comme les autres. Distanciation et mesures sanitaires auront la part belle dans nos activités.   Malgré tout, nous continuons à servir les propriétaires regroupés et aménagerons encore cette année des milliers d’hectares de forêt privée.

Un peu comme avec mon aventure de «bois de poêle», les groupements forestiers ont ajusté et continuent d’ajuster leurs méthodes et processus. J’ai la chance de participer à plusieurs comités de travail au sein de groupements forestiers Québec et à l’extérieur. Je ne peux qu’être fier de nos troupes. Des solutions novatrices sont constamment mises de l’avant et améliorent notre prestation de service.

À cet effet, je désire remercier l’ordre des ingénieurs forestiers (OIFQ) d’avoir pris le temps d’écouter nos préoccupations face à la santé de nos producteurs. L’OIFQ a publié une note à l’intention des ingénieurs forestiers proposant plusieurs manières d’obtenir l’autorisation des producteurs pour la réalisation de travaux sur leur propriété. Ces méthodes permettent non seulement de limiter les contacts, mais sont aussi de nature à augmenter l’efficacité du système. Qui plus est, cela pourra aussi être l’occasion de discuter d’autres méthodes dans l’avenir.

Je lève aussi mon chapeau à ForêtCompétences ainsi qu’à Formabois pour avoir réussi à offrir à tout le secteur forestier un guide permettant à chaque entreprise de se doter d’un plan de contingence de la COVID-19. Non seulement le guide a-t-il été publié mais il est régulièrement mis à jour avec les nouvelles informations qui émanent des organismes de santé publique.

Mais ce n’est pas tout, pour suivre les besoins des entreprises du secteur, des formations en ligne ont été rendues disponibles et une ligne directe a été activée pour répondre à des questions spécifiques. Efficacité et adaptation, Bravo!

Le marché du bois

Nous savons tous que l’incertitude n’est pas bonne pour l’économie et nous nageons actuellement en pleine incertitude. La demande pour les bois est pour ainsi dire incertaine et nous devons naviguer dans la brume.

Nous travaillons avec les autorités afin de trouver des solutions. On ne peut remplacer des marchés, mais nous pouvons limiter les impacts sur les entrepreneurs et les employés. Je suis confiant que des solutions seront mises de l’avant sous peu. Encore une fois, félicitation à nos fonctionnaires de la forêt privée qui sont en mode solution plus que jamais.

Cette situation m’amène aussi à interpeller nos partenaires de l’industrie de la transformation. Je comprends que l‘incertitude est très difficile à gérer pour eux. Dans ces situations, il peut être tentant de s’isoler. Mais au contraire, il est plus que nécessaire que nous raffermissions nos liens d’affaires. La forêt privée représente un bassin important de développement forestier et des efforts colossaux ont été consentis, avec succès, de la part des producteurs et de leurs groupements forestiers pour rendre disponible plus de matière ligneuse. Les prochains mois seront cruciaux et votre effort nécessaire.

Le retour à la normale

Comme je le vois depuis plusieurs année, l’arrivée du printemps signifie le retour à la normal.  Et la normalité pour un groupement forestier est l’adaptation à de nouveaux enjeux et à de nouvelles contraintes. Ce qui est aussi normal dans la réalité des groupements forestiers, c’est de réussir à trouver des solutions porteuses d’avenir et de travailler de manière constructive avec nos partenaires. Cette année ce sera encore le cas et nous aurons encore une bonne année.