Budget 2018: bonnes nouvelles pour la forêt privée et les groupements forestiers

Rénald Bernier souligne l’importance de la prévisibilité : « il ne faut pas passer sous silence que ces sommes additionnelles prévues au budget sont garanties pour une période de 3 ans. Cette prévisibilité nous permettra de mieux organiser notre travail et nos investissements. Il s’agit d’un outil que nous demandions depuis plusieurs années. »

Rénald Bernier souligne l’importance de la prévisibilité : « il ne faut pas passer sous silence que ces sommes additionnelles prévues au budget sont garanties pour une période de 3 ans. Cette prévisibilité nous permettra de mieux organiser notre travail et nos investissements. Il s’agit d’un outil que nous demandions depuis plusieurs années. »

Photo: archive LMF

28 Mar. 2018

Monsieur Rénald Bernier, président du Regroupement des sociétés d’aménagement forestier du Québec (RESAM), se réjouit de l’engagement du Gouvernement envers la forêt privée. Les mesures mises en place par le Gouvernement donneront un second souffle aux groupements forestiers.

« Depuis son arrivée, nous travaillons en étroite collaboration avec le ministre Luc Blanchette afin de permettre à la forêt privée de créer davantage de richesse au profit des Québécois. Les annonces faites dans le budget démontrent sans aucun doute l’importance de notre secteur dans le plan de développement du Gouvernement du Québec » indique-t-il.

Monsieur Bernier est très heureux des mesures annoncées par le Gouvernement du Québec, notamment :

  • Un soutien additionnel de 41,1 M$ réparti sur trois ans
  • Des sommes additionnelles de 40 M$ pour protéger les peuplements en forêts publiques et privées contre la tordeuse du bourgeon de l’épinette

Le président de RESAM estime que les sommes supplémentaires annoncées permettront non seulement de mobiliser plus de bois, mais aussi d’assurer cet approvisionnement à long terme. « Depuis quelques années, les groupements forestiers ont livré la marchandise en augmentant de manière importante les livraisons de bois aux usines de transformation. Les investissements annoncés permettront d’assurer la remise en production plus rapide de ces secteurs et ainsi consolider les volumes de bois disponibles ».

M. Bernier souligne l’importance de la prévisibilité : « il ne faut pas passer sous silence que ces sommes additionnelles prévues au budget sont garanties pour une période de 3 ans. Cette prévisibilité nous permettra de mieux organiser notre travail et nos investissements. Il s’agit d’un outil que nous demandions depuis plusieurs années. »

Le président de RESAM, monsieur Rénald Bernier conclut en remerciant le ministre Luc Blanchette pour son engagement envers la forêt privée et en assurant son entière collaboration. « Le secteur forestier doit pouvoir s’appuyer sur les approvisionnements en forêt privée qui sont de grande qualité et situés à proximité des usines. Les groupements forestiers seront plus que jamais un partenaire de premier ordre du ministre dans l’atteinte de cet objectif. »

Source: RESAM