DEMO international: démonstrations de machinerie forestière à St-Raymond

C’est sur le site de la Seignerie de Perthuis à St-Raymond que l’édition 2012 de DEMO international aura lieu. Sur la photo, le chemin aménagé pour l’évènement.

C’est sur le site de la Seignerie de Perthuis à St-Raymond que l’édition 2012 de DEMO international aura lieu. Sur la photo, le chemin aménagé pour l’évènement.

Photo: Guy Lavoie

27 Août. 2012
Marie-Claude Boileau

Qu’ont en commun Bridgestone, John Deere, Caterpillar, STIHL et SMS Équipement? Ils seront tous présents à DEMO International, un des importants salons extérieurs d’équipements en Amérique du Nord. La prochaine édition se tiendra dans la région de la Capitale-Nationale, plus précisément à la Seignerie de Perthuis à Saint-Raymond-de- Portneuf. Du 20 au 22 septembre, entre 10 000 et 12 000 personnes sont attendues au cours de l’événement.

Le tout premier salon s’est tenu en 1967. Auparavant, les compagnies forestières organisaient toutes les opérations dans les forêts. La plupart du temps, elles gardaient pour elles les améliorations techniques sur les appareils. Entre les années 1960 et 1970, plusieurs innovations technologiques ont permis d’importantes avancées sur les machineries. Les entreprises ont alors travaillé avec les fournisseurs pour trouver ce qui fonctionnait ou non sur leurs équipements. C’est à la suggestion des fournisseurs qui souhaitaient montrer les appareils à d’autres que les premières démonstrations ont eu lieu. Dans les années 80-90, la situation change. Ce sont les entrepreneurs qui possèdent la machinerie. Puis, les grandes compagnies délaissent les opérations, alors qu’on ajoute des services pour des petits entrepreneurs. Bref, il y a toujours une place pour l’échange d’information sur les équipements. Tous les quatre ans, DEMO International est organisé par le Forum canadien des opérations forestières, un organisme à but non lucratif qui regroupe 500 membres. Sa mission est «d’améliorer l’efficacité et la rentabilité des opérations forestières, par l’entremise d’un engagement continu au partage des connaissances des meilleures pratiques et des innovations technologiques concentrées sur l’environnement et la santé et sécurité au travail des opérations forestières ». L’organisme travaille avec Master Promotion pour veiller aux préparatifs de l’événement qui se déroule en alternance entre l’Ouest et l’Est canadien. Chaque fois, on sollicite un partenaire local. Pour cette édition, c’est Solifor qui a contacté le Forum pour tenir l’événement à la Seigneurie de Perthuis (voir autre texte p. 14). «C’est un très beau terrain, commente PETER ROBICHAUD, directeur exécutif du Forum canadien des opérations forestières et coprésident de DEMO International. De plus, c’est proche de la ville de Québec. Aussi, pour la première fois, on est capable d’avoir un stationnement sur le site. Et en septembre, ce sera très beau à Portneuf.» La rencontre permet de rendre compte de la technologie dans les équipements même si les améliorations sont moins nombreuses qu’auparavant. «Ça fonctionne mieux qu’avant. Il y a les ordinateurs, l’hydraulique, le GPS et l’essence, bref ils sont plus efficaces, mais disons que ça évolue moins vite», souligne Peter Robichaud. Néanmoins, les fournisseurs s’installeront à Saint-Raymond à la fin de septembre. «Nous aurons les plus gros joueurs de l’industrie : Tiger Cat, John Deere, Caterpillar, etc. Viendrons aussi les fournisseurs de pneus, d’hydraulique ainsi que les compagnies qui fabriquent la machinerie pour de la biomasse, un domaine qui s’agrandit», soutient M. Robichaud.

Événement unique

Les entreprises apprécient DEMO International parce que l’événement est présenté en forêt. «Ils aiment ça parce que c’est unique. Ça leur donne une chance de montrer l’équipement en forêt où les travailleurs sylvicoles oeuvrent. C’est que qui fait notre différence par rapport à ceux qui sont dans un endroit statique. Là on est en forêt, on peut voir en action les équipements et ça sent le bois», explique le coprésident. La Seigneurie de Perthuis est composée de feuilles et de bois mou, deux éléments qui permettront de démontrer la versatilité des machineries.

Bonne conjoncture

Selon lui, la conjoncture est favorable à la tenue de l’événement. «Depuis 2008, c’était vraiment dur pour l’industrie forestière et là on regarde pour de gros changements. DEMO est toujours bien placé pour inviter les entrepreneurs et présenter ce qui se fait sur le marché. Si l’on veut acheter quelque chose, c’est le bon temps, tous les équipements sont sur place», soutient-il.

Visiteurs internationaux et retombées économiques

M. Robichaud s’attend aussi qu’il y ait plus de visiteurs internationaux. «Quand on regarde les statistiques de 2008, nous avions 6-7 % de participants internationaux. Pour 2012, on va en avoir plus. Les fournisseurs travaillent avec les médias et les invités. Les entreprises internationales font aussi de la promotion. Le fait que ça soit à Québec, ça amène un pouvoir d’attraction», mentionne-t-il. Même s’il est difficile de chiffrer les retombées économiques, le directeur exécutif du Forum canadien des opérations forestières croit que la région en bénéficiera. Ils ont d’ailleurs travaillé avec des organismes locaux pour présenter et parler de l’événement. «Le monde de la région est fier que ça se tienne chez eux. La plupart vont rester à Québec, mais on promeut aussi les petits hôtels qui sont d’ailleurs quasiment pleins. Juste avec les exposants, nous devons loger de 1 000 à 1 200 personnes», révèle-t-il. Info: ici