Des formations adaptées aux entrepreneurs et aux superviseurs forestiers

19 Oct. 2022

Depuis quatre ans, le Centre en entrepreneuriat multiressources de Dolbeau-Mistassini, au Saguenay, offre des formations spécialement adaptées aux besoins des entrepreneurs forestiers de l’ensemble du Québec, qu’ils oeuvrent en récolte du bois, voirie forestière ou transport.
Alexandre D’Astous
C’est face au constat qu’il y avait une absence de formation spécialisée et adaptée aux entrepreneurs forestiers que le Centre en entrepreneuriat multiressources est né en 2018, notamment grâce à l’injection d’un montant de 1 M$ de la part du gouvernement du Québec. « Depuis toujours, les entrepreneurs forestiers tiraient l’ensemble de leur revenu de la production de bois. Or, les choses ont changé. Nous parlons maintenant d’entrepreneuriat multiressources. Il faut équiper nos entrepreneurs pour les aider dans ce tournant et c’est ce que nos formations proposent », indique le directeur général du Centre en entrepreneuriat multiressources, PIERRE-OLIVIER LUSSIER, la première personne embauchée en 2018 pour développer le Centre, un organisme à but non lucratif.
Le Centre de formation en entrepreneuriat et en gestion d’entreprise a commencé à donner des formations en 2019. « Nous avons accueilli un premier groupe en avril 2019. Par la suite, la pandémie de la COVID-19 est venue ralentir nos opérations puisque notre formation est conçue pour être offerte en présentiel. Nous avons formé 42 personnes à notre première année. À notre 4e année, nous avons eu 186 inscriptions provenant de neuf régions différentes. C’est une progression qui répond aux attentes. Nous desservons en premier lieu les gens qui oeuvrent dans les domaines connexes aux ressources naturelles, c’est pour cela que nous portons le nom de multiressources. De façon plus spécifique, notre clientèle, ce sont les entrepreneurs forestiers », précise M. Lussier.
Un programme de trois semaines
Le programme offert aux entrepreneurs forestiers est une formation en gestion d’entreprise de 140 heures réparties en trois blocs d’une semaine étendus dans le temps afin de permettre aux gens de retourner dans leur entreprise mettre en application les acquis de la première semaine et de revenir six mois plus tard pour faire le point et acquérir de nouvelles notions à mettre en pratique avant de revenir pour une 3e semaine de formation. La formation se donne directement au Centre puisqu’elle se veut immersive.
« Les entrepreneurs sont invités à se déplacer sur le lieu de formation pour recevoir de la formation et vivre une expérience de partage avec d’autres entrepreneurs qui vivent les mêmes réalités et les mêmes enjeux. Les entrepreneurs arrivent au centre le lundi pour quatre jours. Ils sont logés et nourris. Ils ont beaucoup à gagner à partager leurs expériences, leurs connaissances et leurs vécus. Notre but c’est de développer les compétences en gestion des entrepreneurs forestiers de partout au Québec, peu importe que ce soit en forêt publique ou en forêt privée ou le donneur d’ouvrage avec qui ils sont associés. Ils viennent chercher un bagage de connaissances qui va leur permettre de maximiser leur entreprise en ciblant des compétences qu’ils veulent développer davantage, en acquérant des bonnes pratiques de gestion qu’ils peuvent intégrer dans leur entreprise. »
Les temps changent
M. Lussier rappelle que jadis les entrepreneurs forestiers allaient chercher le maximum de leurs gains de la production de bois. « De nos jours, les marges bénéficiaires de ce type d’opération diminuent. L’objectif ultime est d’avoir des entrepreneurs performants et rentables à long terme. Il devient indispensable pour ces propriétaires de devenir également des gestionnaires. C’est sur ce point qu’on s’attarde lors de cette formation. Nous avons développé des formations sur mesure pour répondre au profil particulier de ces entrepreneurs. »
Encore du travail à faire
Le directeur se dit conscient qu’il reste encore beaucoup de travail à faire. « Nous avons réussi à augmenter le nombre d’entrepreneurs qui se montrent intéressés à développer leurs compétences par notre offre de services. Nous avons de plus en plus une belle représentativité dans les régions, même si pour l’instant la majorité de nos clients provient du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Nous avons formé des gens de la Côte-Nord, de la Mauricie, de l’Abitibi, de l’Outaouais, du Centre-du-Québec et de la Beauce. La seule entité qui a développé ses programmes de formation en premier lieu pour répondre aux besoins et aux enjeux des entrepreneurs forestiers, c’est nous », lance-t-il.
Une formation appréciée
« Jusqu’à maintenant, nous avons 150 entrepreneurs forestiers qui ont commencé la formation et nous avons un taux de satisfaction de 94 %. Ce résultat prouve que nous avons réellement développé une formule qui permet à l’entrepreneur qui a vécu l’expérience de voir concrètement des gains tangibles dans son entreprise. Notre objectif ce n’est pas seulement de donner de la formation, mais c’est de générer des gains concrets dans les entreprises forestières du Québec. On veut outiller les entrepreneurs, qui sont de bons opérateurs, pour qu’ils deviennent de bons gestionnaires afin de solidifier notre industrie forestière puisqu’ils en sont la base », illustre M. Lussier.
Superviseurs forestiers
En plus de développer les compétences en gestion des entrepreneurs forestiers, le Centre offre également une formation destinée aux superviseurs forestiers. « On aborde le management, les ressources humaines, le leadership, la communication. Nous avons aussi des formations ayant pour but d’améliorer la compréhension entrepreneuriale chez les superviseurs qui ont à collaborer avec les entrepreneurs forestiers dans le cadre des travaux qu’ils ont à gérer. »
Jusqu’à maintenant, le Centre a offert sa formation à une quarantaine de superviseurs forestiers. Des gens en provenance de grands donneurs d’ouvrage comme Produits forestiers Résolu ou Groupe Rémabec ou de plusieurs coopératives forestières au Lac-Saint-Jean, sur la Côte-Nord ou en Mauricie. « Les résultats sont vraiment très intéressants. La formule est le même que celle proposée aux entrepreneurs, c’est-à-dire qu’on amène les superviseurs à se déplacer dans nos installations et à vivre une insertion d’une semaine complète ensemble. Leur parcours est cependant de deux semaines au lieu de trois pour les entrepreneurs. Dans les deux cas, ce ne sont pas des semaines consécutives, car ce serait beaucoup trop demandant pour ces gens-là. En général, il y a six mois qui séparent chacune des semaines de formation », souligne M. Lussier.
23 formateurs
Aujourd’hui, le Centre en entrepreneuriat multiressources compte une équipe de quatre employés permanents à laquelle se greffent 23 formateurs qui collaborent à différents endroits dans les parcours de formation mis en place.
L’établissement offre aussi du coaching et du mentorat à sa clientèle. Tous les services offerts sont présentés sur le site Internet et la page Facebook du Centre.