Une nouvelle façon de faire

Gestion intégrée des ressources et coupes sélectives en forêt privée

Le Groupement forestier Beauce-Sud et FPInnovations ont uni leur force afin d’implanter un modèle de gestion intégrée des ressources et de nouveaux systèmes de coupes sélectives en forêt privée.

Le Groupement forestier Beauce-Sud et FPInnovations ont uni leur force afin d’implanter un modèle de gestion intégrée des ressources et de nouveaux systèmes de coupes sélectives en forêt privée.

Photo: courtoisie

26 Fév. 2014
Louis-Antoine Lemire

Le Groupement forestier Beauce-Sud et FPInnovations ont uni leur force afin d’implanter un modèle de gestion intégrée des ressources et de nouveaux systèmes de coupes sélectives en forêt privée.

FRANCINE MOISAN, ingénieure forestière du Groupement forestier Beauce-Sud, mentionne que l’objectif du projet est d’instaurer un modèle de gestion intégrée des ressources et de nouveaux systèmes de coupes sélectives dans le contexte où la forêt privée est en constante évolution. Pour l’implantation du nouveau système de coupes sélectives, une approche multitraitements, sur une surface d’environ 15 à 20 hectares est mise à l’essai chez des propriétaires intéressés au projet. Le système de coupe progressive, aussi appelée coupe progressive avec sélection rapprochée, mis au point par FPInnovations est de plus en plus utilisé dans l’est du Canada. La méthode, nommée 1-2-3, tire son nom de sa facilité à implanter.

Selon FPInonvations, ces pratiques sylvicoles sont adaptées aux enjeux de l’aménagement écosystémique, en créant des conditions de couvert partiel typique aux perturbations diffuses et permet l’implantation de la régénération naturelle. L’utilisation d’une abatteuse multifonctionnelle équipée des plus récentes technologies permettra de tirer avantage de la mécanisation de la récolte.

L’objectif étant d’établir la régénération d’essences désirées et un prélèvement d’environ 40% à 50% du volume initial. Les peuplements visés sont les résineux et mélangés dont l’âge est près de la maturité.

Implantation

Pour réaliser l’implantation d’un modèle de gestion intégrée des ressources, une caractérisation des habitats fauniques et des éléments sujets à protection est réalisée sur l’ensemble de la propriété par des biologistes et les forestiers. Ceci a permis d’intégrer l’ensemble des ressources de la forêt lors du projet et de mettre en place des mesures d’atténuation en cas de besoin. Une méthode sera développée en collaboration avec les biologistes afin de donner des outils pratiques aux techniciens forestiers pour la gestion intégrée des ressources.

Coupe sélective

En ce qui concerne l’intervention lors des coupes sélectives, une bande de quatre ou cinq mètres est prélevée à 100% et sert de sentier de débardage. La technique des portes peut-être utilisée pour refermer les sentiers. Elle vise à maintenir à largeur de ceux-ci à quatre ou cinq mètres pour assurer un ombrage partiel et ainsi éviter un excès de blessures.

Pour ce qui est de la règle de coupe, elle est appliquée sur une zone de cinq mètres. C’est donc dire qu’il faut par défaut, compter trois ou quatre arbres marchands dans la zone de sélection et récolter le plus volumineux tout en s’assurant qu’il y ait une uniformité dans la distribution du prélèvement. Cependant, la règle de coupe peut-être ajustée en uniformité dans la distribution du prélèvement, selon les paramètre tels que l’essence, la vigueur, la qualité. Une bande (quatre à cinq mètres) est gardée intacte entre les deux zones de sélection.

Finalement, pour le déploiement opérationnel, il n’est habituellement pas obligatoire de gérer la vigueur des tiges, car la récolte finale est assez rapide. Le projet a été rendu possible grâce au financement accordé par la CRÉ de la Chaudière-Appalaches dans le cadre du Programme de développement régional et forestier.