La Coopérative forestière de Petit Paris redevient l’unique actionnaire de Produits forestiers Petit Paris

«Ce sont les membres visionnaires de la Coopérative qui, en 1987, furent à l’origine de la fondation de l’usine Produits forestiers Petit Paris. Aujourd’hui est un grand jour, notre usine nous appartient à nouveau. Nous avons des projets sur la table afin de rendre notre usine encore plus performante dans le respect des normes environnementales d’aujourd’hui, ce qui nous permettra de consolider les acquis pour les années futures», déclare ALAIN PARADIS

«Ce sont les membres visionnaires de la Coopérative qui, en 1987, furent à l’origine de la fondation de l’usine Produits forestiers Petit Paris. Aujourd’hui est un grand jour, notre usine nous appartient à nouveau. Nous avons des projets sur la table afin de rendre notre usine encore plus performante dans le respect des normes environnementales d’aujourd’hui, ce qui nous permettra de consolider les acquis pour les années futures», déclare ALAIN PARADIS

Photo: courtoisie

23 Fév. 2016

La Coopérative forestière de Petit Paris est dorénavant l’unique propriétaire de l’usine Produits forestiers Petit Paris. En effet, elle a racheté 50% des actions détenues par Produits forestiers Résolu. Elle entend maintenant investir dans l’usine afin de la moderniser.

Marie-Claude Boileau

«Ce sont les membres visionnaires de la Coopérative qui, en 1987, furent à l’origine de la fondation de l’usine Produits forestiers Petit Paris. Aujourd’hui est un grand jour, notre usine nous appartient à nouveau. Nous avons des projets sur la table afin de rendre notre usine encore plus performante dans le respect des normes environnementales d’aujourd’hui, ce qui nous permettra de consolider les acquis pour les années futures», déclare ALAIN PARADIS, directeur général de la Coopérative forestière de Petit Paris.

Ce rachat des parts a été approuvé par le conseil d’administration de la Coopérative forestière de Petit Paris, le 1er février dernier. L’entreprise de Saint-Ludger-de-Milot a tenu à remercier ses partenaires, soit la Banque Nationale du Canada, Investissement Québec, Desjardins, le Centre local de développement Est (CLD) de Lac-Saint-Jean ainsi que la Fédération québécoise des coopératives forestières (Fonds Essor) grâce à qui elle a pu réaliser le montage financier nécessaire pour effectuer cette transaction historique pour la Coopérative.

«Nous tenons également à souligner le support important de nos partenaires : nos conseillers financiers Deloitte, nos procureurs Cain Lamarre ainsi que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs qui nous ont accompagnés dans ce processus. Leur expertise et la confiance démontrée envers nous furent un atout majeur dans la réalisation de ce projet», ajoute M. Paradis. Celui-ci a également remercié l’entreprise Produits forestiers Résolu qui a été leur partenaire durant 27 ans dans l’usine de sciage. Il ajoute qu’il entend poursuivre une collaboration avec cette entreprise.

Projet de modernisation de 4 M$

La Coopérative forestière de Petit Paris investira 4 M$ dans la modernisation des installations des unités de séchage de Produits forestiers Petit Paris. Cet investissement de la coopérative permettra de remplacer des équipements actuels consommant du mazout lourd par des installations modernes fonctionnant à la biomasse forestière résiduelle. «La réalisation de ce projet nous permettra d’accroître notre capacité de séchage de plus de 20% et optimisera l’utilisation des résidus de la scierie afi n d’améliorer sa rentabilité », indique M. Paradis. Cette modernisation vise à augmenter la performance de leur bilan en efficacité énergétique.

Le changement dans la consommation d’énergie contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) équivalent à 3 363 tonnes de CO2 par annés. En plus de diminuer leur facture énergétique, cette modification limitera leur dépendance envers les sources externes d’énergie. M. Paradis souligne que «ce projet est une étape de plus démontrant notre réel désir de consolider les acquis de la Coopérative forestière de Petit Paris pour les années futures».

La Coopérative forestière de Petit Paris compte plus de 48 ans d’existence. Chaque année, elle emploie environ 225 personnes excluant ses filiales, dont environ 135 sont membres en règle de la coopérative. Pour l’année 2014-2015, elle a complété son exercice financier avec un chiffre d’affaires de plus de 36 millions de dollars. «La Coopérative forestière de Petit Paris est issue du milieu, elle a toujours eu confiance en ses moyens et au fil des ans elle a su relever de nombreux défis avec succès. C’est avec enthousiasme que nous relèverons celui-ci», commente CLAUDE KENTY, président du conseil d’administration.

Produits forestiers Petit Paris possède une capacité de transformation d’au moins 500 000 m3. Elle emploie plus de 100 travailleurs en usine. Ce sont les travailleurs de la coopérative qui l’approvisionnent en fibres.

C’est en octobre 1987 que l’usine est officiellement inaugurée. Celle ci a été construite afin de diversifier les activités de la coopérative. Dès le départ, sa situation géographique l’avantage. Qui plus est, son voisin d’en face est la compagnie Abitibi-Consolidated du Canada (CACC) qui exploite un site de tronçonnage pour des bois destinés à l’usine de pâtes de la Baie et la scierie de Notre-Dame-du-Rosaire. C’est en janvier 1989 qu’un partenariat entre les deux est signé, et le résultat, en la création de l’usine Produits forestiers Petit Paris.

Nominations

La direction de Produits forestiers Petit Paris a annoncé des nominations qui sont entrées en vigueur le 3 février. Alain Paradis, directeur général de la Coopérative forestière de Petit Paris, assume maintenant les fonctions de président-directeur général de l’usine de sciage. ROGER TREMBLAY, directeur financier de la Coopérative de Petit-Paris, en devient le directeur financier. DOMINIC BOUCHARD, ing.f., directeur foresterie et approvisionnement à la Coopérative forestière de Petit Paris occupe les fonctions de directeur approvisionnements en fibres alors que MARTIN SIROIS, surintendant cour et rabotage de PFPP est nommé directeur des opérations usines.