Le programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées sera renouvelé pour trois ans

Guy Lavoie

21 Août. 2019

Le gouvernement du Québec a annoncé que le programme d’aide à la mise en valeur des forêts privées (PAMVFP) sera renouvelé jusqu’au 31 mars 2022. Le budget annuel de cette mesure atteindra les 28,5 M $.

Martin Claveau

L’annonce a été faite le mardi 9 juillet dernier, à Jonquière, par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec, M. PIERRE DUFOUR. Il est également ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec. Le populaire programme sera donc reconduit et bonifié pour les trois prochaines années, à la satisfaction de nombreux intervenants. Il vise toujours à mettre en valeur le potentiel de développement de la forêt privée. Ce faisant, il assurera une meilleure prévisibilité de l’approvisionnement des usines de transformation de bois du Québec. Cette mesure réjouit le président de RESAM, RÉNALD BERNIER. «Je suis vraiment très heureux de cette annonce. Pour nous, la prévisibilité pour les trois prochaines années est un développement important qui aidera les groupements forestiers à améliorer le recrutement et la rétention de la main-d’œuvre», a-t-il déclaré en substance.

Le financement du PAMVFP sera majoritairement assuré par le ministère, mais également par les contributions des titulaires de permis d’exploita- tion d’usines de traitement du bois.

Le programme mise sur l’accroissement de la qualité du bois. Le ministre a profité de l’occasion pour souligner les efforts du gouvernement pour maintenir la valeur commerciale des arbres. En fonction de cet objectif, Québec accordera un budget total de plus de 1,2 M $ à la lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette (TBE) dans les petites forêts privées. Ainsi, en 2019-2020, on procédera à des travaux de pulvé- risation aérienne sur 9500 ha touchés par l’épidémie.

Objectifs recherchés par la PAMVEP

Augmenter la récolte de bois dans la forêt privée.

Accroitre le rendement ligneux et la qualité des bois de la forêt privée.

Améliorer les connaissances sur la forêt privée et favoriser la concertation des autres planifications de la forêt privée.

Consolider l’engagement des propriétaires dans la mise en valeur de la forêt privée.

Le saviez-vous ?

Le Québec compte 134 000 propriétaires de lots boisés et 29 000 sont inscrits comme producteurs forestiers reconnus.

Le programme est doté d’une grille de taux unique pour toutes les agences régionales de mise en valeur des forêts privées.

 Québec assume entre 80 % et 95 % du financement, le reste sera assumé par les groupements eux-mêmes.