Conference Board du Canada

Les bénéfices de l’industrie des produits en bois devraient doubler en 2013

Dans les faits saillants de la note de conjoncture du Printemps 2013, on écrit que la hausse des prix et l’augmentation de la production font que les revenus de cette industrie atteindront leur niveau le plus élevé en six ans, soit 24 milliards de dollars en 2013.

Dans les faits saillants de la note de conjoncture du Printemps 2013, on écrit que la hausse des prix et l’augmentation de la production font que les revenus de cette industrie atteindront leur niveau le plus élevé en six ans, soit 24 milliards de dollars en 2013.

Photo: Guy Lavoie

28 Août. 2013

Selon le Conference Board du Canada, les bénéfices avant impôts de l’industrie des produits en bois du Canada devraient plus que doubler cette année et atteindre leur niveau le plus élevé en huit ans. «L’industrie canadienne des produits en bois profite de la reprise du marché du logement américain et de la forte demande chinoise de produits en bois», informe LIN AI, économiste.

Dans les faits saillants de la note de conjoncture du Printemps 2013, on écrit que la hausse des prix et l’augmentation de la production font que les revenus de cette industrie atteindront leur niveau le plus élevé en six ans, soit 24 milliards de dollars en 2013. L’accroissement de la production fera grimper les coûts, mais les gains en revenus seront plus que suffisants pour compenser cette hausse.

L’industrie continue à tirer profit des mesures de réduction des coûts prises même avant la récession économique de 2008-2009, le résultat final étant que 2013 sera la quatrième année consécutive de rentabilité. Toutefois, ces nouvelles positives sont un peu ternies par la faiblesse du marché du logement intérieur, mais la reprise de celui des États-Unis et les solides exportations vers la Chine feront plus que compenser le fléchissement de la demande au Canada. La production de l’industrie continuera à augmenter chaque année jusqu’à la fin de 2017.

Cependant, le rythme de croissance ralentira dans les dernières années de la période de prévision du fait que la production sera freinée par la baisse de l’approvisionnement en bois — conséquence des ravages causés par le dendroctone du pin ponderosa en Colombie- Britannique. Quelque 6 000 nouveaux travailleurs devraient venir s’ajouter aux effectifs en 2013. Les producteurs font, toutefois, face à une pénurie de main-d’oeuvre qualifiée, un gros problème qui empêchera l’industrie d’aller de l’avant. À l’inverse des bonnes perspectives pour les produits en bois, cette année s’annonce plutôt décevante pour l’industrie des produits en papier du Canada – Canada’s Paper Products Industry (en anglais seulement).

Les revenus baisseront légèrement à cause du fléchissement de la production, laquelle a également entraîné un recul aussi bien des intrants de matières que de l’emploi. Bien que l’on s’attende à une baisse des coûts cette année, celle-ci ne sera pas suffisante pour maintenir l’industrie à flot. On prévoit une perte avant impôts de 213 millions de dollars en 2013 et, ensuite, un bénéfice avant impôts en 2014, mais les marges bénéficiaires devraient rester minces ces quatre prochaines années. Il y a quelques points lumineux dans les perspectives de l’industrie du papier. L’augmentation de la demande venant des marchés émergents et la croissance de certains segments de l’industrie, tels que les produits hygiéniques en papier et d’autres produits en papier à grande valeur ajoutée, contribuent à compenser pour la diminution de la demande de papier journal.

(Source : Le Conference Board du Canada)