Achat d’une abatteuse par Les Entreprises agricoles et forestières de Percé

Les Entreprises agricoles et forestières de Percé est le plus gros employeur de la MRC du Rocher- Percé. Le nombre de lots dont elle dispose est d’une trentaine et sa convention sur les lots intramunicipaux lui permet de couper plusieurs milliers de mètres cubes par année. Résultat : la nouvelle abatteuse multifonctionnelle permettra d’accomplir un travail à un rythme soutenu, rapide et autonome.

Les Entreprises agricoles et forestières de Percé est le plus gros employeur de la MRC du Rocher- Percé. Le nombre de lots dont elle dispose est d’une trentaine et sa convention sur les lots intramunicipaux lui permet de couper plusieurs milliers de mètres cubes par année. Résultat : la nouvelle abatteuse multifonctionnelle permettra d’accomplir un travail à un rythme soutenu, rapide et autonome.

Photo: courtoisie

31 Mar. 2016

Obtenir la main-d’oeuvre nécessaire pour couper le bois et à des conditions que le marché de la région de Percé peut offrir n’est pas une mince affaire. Les Entreprises agricoles et forestières de Percé ont trouvé la solution : l’achat d’une abatteuse multifonctionnelle 1170E du fabricant John Deere. Le conseil d’administration en a décidé ainsi le 4 février dernier et l’appareil devrait démarrer ses opérations vers la fin du mois d’avril ou début mai.

Bernard Gauthier

Pour les Entreprises agricoles et forestières de Percé, il s’agit d’une première. Selon SYLVAIN RÉHEL, directeur général de l’entreprise, toutes les conditions étaient réunies pour passer à l’action. « En tout premier lieu, il y a l’aspect de l’autonomie. Nous avions beaucoup de difficultés à obtenir les services d’entrepreneurs pour procéder à la coupe de bois sur nos terres. Et puis, disons-le, leurs honoraires étaient souvent trop élevés. Il fallait se plier à leurs conditions de travail et à leurs disponibilités. Avec le volume de bois dont nous disposons, nous nous sommes dit qu’il était à peu près temps que l’on fasse nousmêmes le travail. »

Les Entreprises agricoles et forestières de Percé est le plus gros employeur de la MRC du Rocher- Percé. Le nombre de lots dont elle dispose est d’une trentaine et sa convention sur les lots intramunicipaux lui permet de couper plusieurs milliers de mètres cubes par année. Résultat : la nouvelle abatteuse multifonctionnelle permettra d’accomplir un travail à un rythme soutenu, rapide et autonome. « Nous devions choisir entre une machine sur roues ou chenilles. Et après analyses et comparaisons, nous avons privilégié le modèle sur roues puisque notre objectif est également de procéder à des éclaircies commerciales. Le modèle 1170E a six roues plutôt que huit offre donc un rayon de braquage beaucoup plus court. Nous l’avons vu en plein exercice à Mont-Joli et les résultats nous ont convaincus. »

Neuf ou usagé ?

La question se pose. Le conseil d’administration a finalement retenu son choix sur un modèle neuf. Et pourquoi ? Les raisons sont multiples. Selon Sylvain Réhel, il y en a au moins trois. « Dans l’usagé, le taux d’intérêt sur un prêt consenti à l’achat est plus élevé comparativement à un modèle neuf. De plus, il n’y a pas de garantie, tandis qu’un modèle neuf en propose une d’un an. Et puis finalement, il était possible d’obtenir un crédit d’impôt de 10 % à l’achat d’un appareil neuf. Ce n’est pas à négliger! »

Formation

La formation se divise en deux volets. Dans un premier temps, Équipements Sigma de Mont-Joli – l’entreprise qui a vendu la machine – assurera les principes de base aux deux contremaîtres de Percé pendant une semaine. Un mécanicien sera aussi sur place pendant trois jours suivant la livraison de l’appareil.

Dans un deuxième temps, Emploi-Québec poursuivra la formation pour une durée de 25 semaines dans le cadre de son programme Mesure de formation de la main-d’oeuvre (MFOR).

MFOR-entreprises offre du financement aux entreprises pour des activités de développement des compétences en milieu de travail à l’intention de leur personnel: achats de services de formation auprès des établissements d’enseignement ou formations en entreprise. Pour Sylvain Réhel, il ne fait aucun doute qu’il était vraiment temps de passer à l’action du fait que la tordeuse des bourgeons de l’épinette est aux portes de la Gaspésie. « Nous allons couper les sapins matures. Le bois est mature. Il faut y aller en prévention. Notre objectif est de réaliser 20 % en éclaircies commerciales et 80 % en coupes totales. »

Caractéristiques du modèle 1170E:

• Flèche CH6 spécialement conçue pour une grande force de levage. Sa portée est de 10 à 11,3m;
• Puissance et précision avec un choix de têtes d’abatteuse-façonneuse. Les options de têtes sont les modèles H752HD, H754, H412, H414;
• Commandes intelligentes;
• Poste de conduite de l’opérateur à rotation;
• Mise à niveau automatique;
• Activités d’éclaircissage et de récolte précoce de regénération;
• Puissance du moteur de 194 HP;
• Pompe opérationnelle de 160 cm3.

Reprise des travaux

Chez Équipements Sigma, il est évident que les travaux en milieu forestier ont repris depuis trois ans. Et cela entraîne, explique STEVE PARENT, représentant des ventes, une demande pour l’achat d’appareils. « Les ventes de l’année dernière furent excellentes et 2016 s’annonce très bien. La baisse du dollar canadien nous favorise. Quant à savoir s’il y a un type particulier de travail forestier qui génère plus d’activités présentement, je vous dirais non. Le marché est très actif au chapitre des appareils multifonctionnels, des têtes abatteuses, des transporteurs, bref pas de changements majeurs pour ce qui est des opérations.»

Plus récent modèle

Celui que l’entreprise de Percé a acquis est le modèle le plus récent du fabricant John Deere. « C’est la crème de la crème ! Ce modèle a une cabine rotative, la mise à niveau se fait automatiquement, le système de balanciers près des essieux améliore de loin la capacité de monter des pentes abruptes et sa flèche télescopique est conçue pour protéger le plus possible l’environnement, » raconte Steve Parent.

Le modèle 1170E permet d’abattre, d’ébrancher et de couper les arbres selon des longueurs prédéfinies. Sur le marché depuis trois ans, l’appareil est économique et assure une meilleure protection au travailleur de cabine.

Nouveaux modèles à venir?

Selon Steve Parent, John Deere travaille toujours sur la conception de nouveaux modèles pour répondre à la demande des clients. « Le marché se dirige vers de plus grosses machines et John Deere suit la tendance. Aux États-Unis, les fabricants ont dévoilé des prototypes sur pattes en vue de protéger le mieux possible l’environnement. Les modèles sur roues ou chenilles sont plus problématiques. Pour l’instant, les modèles sur pattes ne sont pas commercialisés. Peut-être le seront-ils d’ici quelques années ? C’est à suivre. »