Coopérative forestière Ferland-Boilleau

L’if du Canada sera exploité au moins jusqu’en 2018

Le 8 décembre dernier, le gouvernement du Québec a procédé à l’annonce officielle de l’attribution d’un permis d’exploitation d’usine de transformation primaire du bois pour l’if du Canada à la Coopérative forestière Ferland-Boilleau ainsi que d’un droit valide jusqu’en 2018 pour l’approvisionnement de cette ressource.

Le 8 décembre dernier, le gouvernement du Québec a procédé à l’annonce officielle de l’attribution d’un permis d’exploitation d’usine de transformation primaire du bois pour l’if du Canada à la Coopérative forestière Ferland-Boilleau ainsi que d’un droit valide jusqu’en 2018 pour l’approvisionnement de cette ressource.

27 Jan. 2015

Le 8 décembre dernier, le gouvernement du Québec a procédé à l’annonce officielle de l’attribution d’un permis d’exploitation d’usine de transformation primaire du bois pour l’if du Canada à la Coopérative forestière Ferland-Boilleau ainsi que d’un droit valide jusqu’en 2018 pour l’approvisionnement de cette ressource. Une bonne nouvelle pour la coopérative de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui, tel que rapporté dans l’édition d’octobre du journal Le Monde Forestier et ici, a trouvé un bon filon de développement en l’if du Canada.

Mélanie Grenier

Cueillies en forêt, puis réduites en poudre en usine, les aiguilles de l’if du Canada sont exportées en Inde où une importante entreprise pharmaceutique utilise une taxane contenue dans la poudre pour produire un médicament utile contre certains cancers.

Le permis d’exploitation d’usine autorise à la Coopérative forestière Ferland-Boilleau à mettre en marche son usine de transformation pour produire, dans un premier temps cette année, 30 tonnes de poudre d’if. Le permis lié au droit d’approvisionnement, quant à lui, accorde à la Coopérative forestière les 625 tonnes métriques vertes (tmv) en if du Canada nécessaires à la réalisation du projet et qui pourront être récoltées d’ici 2018. De ce nombre, 520 tmv proviendront des terres publiques de l’État; les 105 tmv restantes seront récoltées dans les forêts privées.

Ces quantités proviendront des régions de la Capitale-Nationale, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord. «L’attribution de ce permis à la Coopérative forestière Ferland-Boilleau lui permettra à la fois d’avoir les outils nécessaires pour poursuivre son virage vers la transformation et de devenir un leader dans ce domaine. La coopérative est un exemple de réussite et un acteur important dans notre milieu. C’est une excellente nouvelle pour la région», a déclaré SERGE SIMARD, député de Dubuc et adjoint parlementaire du premier ministre pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«Nos forêts contiennent des ressources inestimables et diversifiées. L’if du Canada en est un bel exemple. Par ces nouveaux usages, nous assurons une gestion optimale de nos forêts», a ajouté le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable du Centre-du-Québec, LAURENT LESSARD.