Nouveau réseau de reboisement et ligniculture

Nicolas Bélanger, professeur au Département Science et Technologie

Nicolas Bélanger, professeur au Département Science et Technologie

Courtoisie

29 Mai. 2019

Un nouveau réseau de reboisement et ligniculture verra le jour à l’Université TÉLUQ. Le projet a pu être créé grâce à l’octroi de deux subventions par le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT). Elles ont été versées dans le cadre du concours 2019-2020 du programme Appui aux réseaux d’innovation, dont une servira à mettre sur pied le Réseau Reboisement Ligniculture Québec (2RLQ) pour la période 2019-2022.

Marie-Claude Boileau

La nouvelle entité sera dirigée par le professeur NICOLAS BÉLANGER, du Département Science et Technologie, ainsi que par NELSON THIFFAULT, chercheur scientifique au Centre canadien sur la fibre de bois de Ressources naturelles Canada. «Voilà une marque de reconnaissance de la qualité des activités de recherche du professeur Bélanger, qui portent entre autres sur le développement de nouvelles stratégies et pratiques d’aménagement sylvicoles innovantes en sciences forestières», commente ANDRÉ G. ROY, directeur général par intérim de l’Université TÉLUQ. Le budget annuel du 2RLQ sera de 110 000 $, dont 73 000 $ proviennent du FRQNT, auxquels s’ajoutent des contributions de partenaires.

Mission

La mission du 2RLQ sera de contribuer, «par son transfert de connaissances, à l’essor de la plantation d’arbres, tant en milieu forestier, dans une perspective d’augmentation de la productivité forestière, que pour le développement et le maintien des infrastructures vertes et la restauration écologique de sites perturbés.»

Le réseau sera constitué de 20 chercheurs de haut niveau qui proviennent de sept universités québécoises (TÉLUQ, UQAM, Montréal, UQO, Laval, UQAT et UQAR) de même que de deux centres de recherche gouvernementaux, soit le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada et la Direction de la recherche forestière du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Par ailleurs, une vingtaine de partenaires du milieu industriel comme la foresterie et les mines ainsi que de différents paliers gouvernementaux prendront part à la gouvernance du réseau, à la recherche, au développement, au transfert de connaissances et au réseautage menés par le 2RLQ.

Par son programme Appui aux réseaux d’innovation, le FRQNT soutient financièrement la consolidation et le développement d’interfaces durables entre les chercheurs universitaires, collégiaux, gouvernementaux ainsi que le milieu utilisateur des résultats dans le but d’accroître de façon significative les activités de recherche, la qualité de formation d’un personnel hautement qualifié et l’innovation, en lien avec les besoins du milieu utilisateur dans les secteurs prioritaires pour le Québec.