25e anniversaire de la Coopérative forestière de la Matapédia

Nouvelle image, nouvelle bière et célébrations à l’honneur

Pierre Lauzier, président de la Coopérative forestière de la Matapédia, Alexandre Pineau, brasseur et copropriétaire à la microbrasserie La Captive ainsi que Simon Roy directeur général coop forestière de la Matapédia.

Pierre Lauzier, président de la Coopérative forestière de la Matapédia, Alexandre Pineau, brasseur et copropriétaire à la microbrasserie La Captive ainsi que Simon Roy directeur général coop forestière de la Matapédia.

Linda Viel

18 Juin. 2019

Pour souligner ses 25 ans, la Coopérative forestière de la Matapédia (CFM) a misé sur quelques nouveautés en mettant l’emphase sur ses employés, gage de son succès et de sa pérennité.

Élise Leclerc

La Coopérative forestière de la Matapédia s’est d’abord lancée dans l’exploitation d’une bière, La Tordeuse, un nom choisi suite à un concours à l’interne. Comme l’explique SIMON ROY, ingénieur forestier et directeur général de la CFM : «Le nom était d’actualité, en plus l’ingrédient secret de notre bière concoctée par la Microbrasserie La Captive est la branche d’épinettes. La bière possède un arôme d’épinette et de chocolat». Cette bière, dégustée lors d’un premier 5 à 7 des membres, est maintenant disponible à la Microbrasserie La Captive à Amqui pour consommation sur place jusqu’à épuisement de la cuvée.

En second lieu, la CFM a misé sur une actualisation de son logo. Les sapins y désignent le domaine forestier. La structure du bâtiment, quant à elle, représente une forêt habitée et les travailleurs qui l’habitent. Le tout représente les entités de la CFM, qui sont le siège social et ses deux filiales, Bois CFM et Énergie CFM. La poutre en longueur désigne l’une des composantes de la palette produite par Bois CFM. Enfin, la cheminée et la fumée sous forme de feuille de tremble -l’essence de bois principalement exploitée à l’usine de Bois CFM- qui s’en échappe représentent respectivement Énergie CFM et l’énergie verte produite par le chauffage à la biomasse résiduelle et les valeurs écologiques de la CFM. Autour de ces éléments, on y retrouve une scie, synonyme de l’expansion de Bois CFM, de la machinerie forestière utilisée, du dynamisme et de la prospérité de la coopérative. Le tout repose sur des montagnes qui représentent l’enracinement de la CFM dans la communauté matapédienne.

75 membres

La Coopérative forestière de la Matapédia, c’est avant tout un regroupement de soixante-quinze membres qui procure de l’emploi à plus d’une centaine de travailleurs. Une coopération qui se devait d’être soulignée. «L’objectif du 25e est de remercier nos membres et nos partenaires dans notre aventure à travers la coopération du travail depuis 25 ans. C’est grâce au travail de près de 250 membres depuis notre fondation que nous pouvons être fiers de notre réussite et que nous pouvons anticiper un bel avenir pour notre organisation», explique Simon Roy. «Entre autres par la réalisation de notre projet de construction d’une toute nouvelle usine pour la production de Bois CFM (scierie), notre filiale de fabrications de composantes de palettes». De plus, un 5 à 7 avec la bière la Tordeuse a eu lieu récemment entre les membres et partenaires de la CFM, en plus d’un souper à venir le 8 juin avec les membres, les anciens membres et les partenaires actuels.

L’histoire de la CFM

L’aventure de la Coopérative forestière de la Matapédia a débuté en 1994. Elle est née de la volonté d’un groupe de travailleurs forestiers de se doter d’emplois durables dans le domaine forestier. Collectivement, les membres regroupent leurs compétences et équipements, ils ont droit de vote aux assemblées et peuvent se faire élire au conseil d’administration. Les bénéfices générés par les activités de l’entreprise sont répartis selon le désir de la Coopérative. La Coopérative dépend donc de ses membres et ses membres dépendent d’elle. Une interdépendance qui a fait ses preuves et qui a de surcroît été récompensée maintes fois.

La CFM, dont le siège social se situe à Sainte-Florence, fait partie d’un réseau comptant une quarantaine de coopératives au Québec : la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF). Elle est l’un des plus importants entrepreneurs forestiers de l’Est du Québec. Elle approvisionne plusieurs industriels en matière première et offre de multiples services : l’abattage, le débardage, le mesurage, la voirie forestière, la planification et le transport du bois. En 2001, elle s’est portée acquéreuse de Bois CFM, une usine de composante de palettes pour transformer sa matière ligneuse constituée en majorité de trembles. Cette dernière se spécialise dans la fabrication de composantes de palettes. Soucieuse de l’environnement, la CFM a aussi fondé Énergie CFM en 2009, qui offre une énergie verte grâce au chauffage de la biomasse forestière résiduelle, ce qui lui a permis d’obtenir une certification environnementale. Énergie CFM a pour mandat de livrer et vendre l’énergie thermique et d’assurer le fonctionnement et la gestion des systèmes mis en place.

Depuis sa création, la Coopérative forestière de la Matapédia a produit un volume de bois récolté de plus de 5,2 M de m3. Son chiffre d’affaires dépasse les 16 M$ annuellement. Un investissement majeur de 20 M$ est prévu pour relocaliser et moderniser Bois CFM à l’automne. «La nouvelle usine qui débutera ses opérations en novembre 2019 possédera des innovations technologiques sans comparable dans l’industrie des composantes de palettes», selon M. Roy.

Fierté

Il va sans dire que les acquisitions et le développement continuel en matière d’opérations forestières de la CFM jouent un rôle de premier plan dans la Vallée de la Matapédia grâce aux emplois qui y sont créés et qui contrent par le fait même l’exode rural. Une pérennité que M. Roy explique ainsi : «La force de notre coopérative est que l’on vit pleinement notre identité coopérative à travers ce beau véhicule qu’est la coopération du travail. Le travail constant de nos membres et le dévouement de ces derniers depuis la création de la Coopérative nous ont permis d’exceller et de rayonner comme entreprise».

Ce n’est pas pour rien que la CFM a choisi de célébrer en grand son 25e anniversaire : «Nos membres sont notre plus grande fierté et notre gage de succès. De plus, nous avons toujours eu l’audace d’innover dans nos pratiques et nos démarches, que ce soit par la gestion participative, le développement de la filiale biomasse et de la transformation des bois, la technologie utilisée dans nos opérations en forêt et à l’usine», selon M. Roy.

«C’est ainsi qu’imprégnés d’intégrité, d’esprit d’équipe, de responsabilisation, de performance et de qualité que les travailleurs de la Coopérative forestière de la Matapédia en font une authentique histoire de succès». Une réussite qui promet de perdurer encore longtemps.