Pierre-Luc Desjardins: directeur général du GFC de la Baie-des-Chaleurs à 30 ans!

Saviez-vous que... Bien que Pierre-Luc Desjardins soit actuellement le plus jeune directeur général des groupements forestiers, cette nomination hâtive n’est pas unique dans l’histoire de ces associations. Quelques autres personnes ont été nommées tôt dans leur carrière. La situation est donc rare, mais pas exceptionnelle.

Saviez-vous que... Bien que Pierre-Luc Desjardins soit actuellement le plus jeune directeur général des groupements forestiers, cette nomination hâtive n’est pas unique dans l’histoire de ces associations. Quelques autres personnes ont été nommées tôt dans leur carrière. La situation est donc rare, mais pas exceptionnelle.

Photo: courtoisie

26 avr. 2012
Katia Lavoie

La carrière de PIERRE-LUC DESJARDINS, ancien directeur des opérations au Groupement forestier coopératif de la Baie-des-Chaleurs, a pris un tournant peu commun le 1er avril. En entamant ses nouvelles fonctions de directeur général au sein du même groupe, il est devenu l’un des plus jeunes maîtres à bord de la province. Portrait d’un ingénieur forestier à l’avenir prometteur.

Comment avez-vous commencé votre parcours professionnel?

J’ai d’abord effectué une technique en foresterie. J’ai continué mes études à l’Université Laval en génie forestier pour ensuite faire un stage au Groupement forestier coopératif de la Baie-des-Chaleurs. Après avoir terminé mes études, j’ai travaillé trois ou quatre mois chez J.D. Irving au Nouveau-Brunswick. Je suis finalement revenu en Gaspésie à l’endroit de ma formation en milieu de travail. Ils avaient besoin d’un directeur des opérations et ils me connaissaient.

Qu’est-ce qui vous a intéressé dans ce type de métiers et dans le monde forestier en général?

J’aime plus particulièrement les opérations forestières et la diversité des tâches. De plus, je suis moi-même un producteur qui détient deux terres à bois. En dehors du travail, je chasse et je pêche.

Selon vous, pourquoi vous a-t-on proposé le poste de directeur général, malgré la présence de plusieurs autres travailleurs d’expérience?

Je crois que le conseil d’administration m’a choisi en raison de mon attachement pour le groupement forestier qui me plaît et reflète mes valeurs. Je suppose que mon dynamisme a également joué dans ma sélection.

Pourquoi avez-vous accepté les fonctions?

Je ne pensais pas que cela arriverait aussi vite dans ma carrière. Être directeur des opérations, avec toutes les responsabilités reliées aux travaux et aux techniciens en inventaire notamment, me plaisait. C’est pourquoi je continuerai de contribuer un peu à ces tâches. Toutefois, l’opportunité s’est présentée et je l’ai prise car j’adore relever des défis. Et ils seront nombreux avec tout ce qui se passe actuellement comme les difficultés de mise en marché.

Avez-vous d’autres exemples de défis auxquels vous ferez face?

La main d’oeuvre forestière est de plus en plus rare. Elle travaille dans des conditions ardues en plus d’être dévalorisée. En tant que directeur des opérations, je ne pouvais rien y changer. Je souhaite donc maintenant faire en sorte que les gens reconnaissent tous ces métiers nobles parce que nous en aurons besoin. Puisque qu’il y a de l’incertitude à cet égard, maintenir ou hausser les activités sera également un défi. Ce sera important d’aller chercher ailleurs que dans les traditionnels travaux du bois. Les 2e et 3e transformations constituent des avenues intéressantes. De bonnes opportunités d’affaires se trouveront aussi du côté de notre filiale Activa Environnement avec leur énergie créée à partir d’éoliennes. Ils ont leur propre directeur général, mais je l’appuierai. Si jamais l’entreprise a besoin de travailleurs pendant une période creuse, nous pourrons leur prêter des techniciens.

Comment vous en tirez-vous depuis vos récents débuts?

La semaine a été assez chargée même si je suis en poste depuis seulement quatre jours (au moment de l’entrevue). Cependant, j’avais déjà beaucoup de tâches auparavant et je suis capable d’en prendre. Être directeur des opérations m’a bien préparé à ces fonctions.

Puisque vous êtes assez jeune pour un directeur général, comment est la relation avec vos collègues plus âgés?

En effet, la plupart des techniciens sont assez expérimentés. Par contre, j’aime travailler en équipe. Je leur fais confiance et ils en font tout autant. Nous sommes un groupe qui fonctionne ensemble. Nous procédons de cette façon pour mener à terme nos projets. Je crois que c’est ce qui fait notre succès.