SOCODEVI: 30 ans d’authentique coopération

Depuis que la FQCF est membre de SOCODEVI, soit depuis 1988, 121 missions d’appui d’appoint ont été effectuées par des membres de la FQCF pour un total de 1 606 jours ainsi que 380 jours en rencontres ou autres appuis à des projets. Sur la photo, du transport de bois au Honduras.

Depuis que la FQCF est membre de SOCODEVI, soit depuis 1988, 121 missions d’appui d’appoint ont été effectuées par des membres de la FQCF pour un total de 1 606 jours ainsi que 380 jours en rencontres ou autres appuis à des projets. Sur la photo, du transport de bois au Honduras.

Photo: courtoisie

20 Août. 2015

La Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI) a célébré ses 30 ans d’existence avec faste le 12 juin dernier au Centre de congrès de Lévis. Pas moins de 200 personnes ont participé à cet événement, visant à rendre hommage aux membres du réseau de SOCODEVI qui ont le plus contribué à la mis- sion de l’organisation au fil des ans.

Louis-Antoine Lemire

Lors de cette soirée, SOCODEVI a lancé le Mérite SOCODEVI d’intercoopération visant à reconnaître l’engagement volontaire des membres, dirigeants ou employés des coopératives et mutuelles affiliées à SOCODEVI, qui ont partagé leurs connaissances et expériences avec des partenaires du Sud. Pas moins de sept personnes ont reçu ce Mérite.

Un retour en arrière

Le responsable des communications de SOCODEVI, PEDRO RODRIGUEZ partage avec nous son bilan du regroupement depuis sa création. En premier lieu, il rappelle que l’organisme non gouvernemental (ONG) a été fondé en 1985. L’objectif était de se doter d’un outil dans l’optique d’aider d’autres coopératives mondiales.

M. Rodriguez précise que parmi les 7 principes coopératifs mondiaux, le 6e porte sur l’intercoopération. «Les gens voulaient une plateforme pour aider les pays en développement», a-t-il résumé. Ce dernier ajoute que le rôle de SOCODEVI est de renforcer des entreprises coopératives mutualistes et associatives afin d’enrichir les populations, proposer des solutions innovatrices pour une intégration durable des entreprises aux marchés et renforcer les compétences des entrepreneurs en mettant à leur disposition l’expertise de leur réseau. «Depuis 1985, nous avons travaillé dans 40 pays en développement à travers le monde, et nous avons réalisé un total de 400 projets, tout en accompagnant 700 organisations ou coopératives à travers la planète», a calculé M. Rodriguez ajoutant que SOCODEVI compte 26 organisations membres en date d’aujourd’hui.

En somme, toutes les coopératives mutualistes du Québec sont membres du regroupement à une exception près: Desjardins. Questionné quant à la raison principale pour laquelle les gens veulent collaborer avec SOCODEVI, M. Rodriguez répond que la principale force de son organisation est son réseau d’institutions membres. «Les 26 organisations membres vont nous épauler dans nos projets. Nous ne sommes pas uniquement une ONG avec des dizaines de personnes qui travaillent un peu partout dans le monde. Nous avons un réseau qui est en quelque sorte notre bassin d’expertise. Nous nous appuyons sur cet aspect pour aller supporter les communautés à travers le monde. Nous tentons de bâtir des bases pour un monde meilleur», a-t-il décrit.

Le chiffre d’affaires de SOCODEVI est passé de 500 000 $ en 1985 à 18M$ en 2015. Le portefeuille actuel de projets est de 135M$.

Des travailleurs de partout

Le siège principal de SOCODEVI est basé à Québec et il compte une trentaine d’employés. Si on ajoute l’équipe sur le terrain à l’étranger, on monte à près de 300 employés selon les chiffres de M. Rodriguez.

Le regroupement a des travailleurs en Afrique, en Amérique latine, en Ukraine et au Viêt Nam. «La grande majorité des employés de SCODEVI à l’étranger sont des travailleurs locaux. Ça fait partie de notre formule de faire travailler des professionnels de chaque pays», a-t-il noté.

Des hauts et des bas

Questionné par rapport aux bons et mauvais moments vécus depuis la création de cet ONG, M. Rodriguez fait état que dans certains pays, il y a eu des conflits comme en Côte d’Ivoire, ou encore l’instabilité politique en Haïti. Il se souvient que certains projets ont été arrêtés dans quelques endroits. «Avant tout, il faut que nos travailleurs soient en sécurité», a assuré le porte-parole. Inversement, l’immense majorité des 700 organisations appuyées sont, pour 80 % d’entre elles, toujours existantes et en bonne santé financière. «Ça veut dire que même si nous avons eu des problématiques ici et là, notre formule pour aider les gens fonctionne. C’est une belle marque de réussite prouvant que ce que nous faisons sur le terrain a un impact sur les différentes collectivi- tés», a-t-il souligné.

FQCF

La Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) est membre de SOCODEVI. La FQCF fournit des appuis techniques et stratégiques pour permettre le développement de coopératives forestières dans les pays en développement.

Depuis que la FQCF est membre de SOCODEVI, soit depuis 1988, 121 missions d’appui d’appoint ont été effectuées par des membres de la FQCF pour un total de 1 606 jours ainsi que 380 jours en rencontres ou autres appuis à des projets.

Quelques témoignages:

«Personnellement j’ai participé à des projets en Bolivie, à Cuba, et au Pérou. Avec ces projets, les participants cherchaient à améliorer leur sort en travaillant dans un environnement coopératif. Je ne peux que saluer leurs efforts. Des expériences enrichissantes!»

– René Babin, Coopérative forestière de la Gaspésie

 

«J’ai toujours désiré, comme objectif de vie, de faire partie d’une mission à l’international. Grâce à SOCODEVI , j’ai pu réaliser ce rêve et confirmer mon intérêt pour ce genre de projets. Cette mission a été pour moi des plus valorisantes.Ce fut très gratifiant de partager mes connaissances acquises dans mon travail avec les gens du Pérou. J’ai rencontré des gens admirables, réservés et très respectueux. La rencontre avec cette culture a été pour moi une expérience magique et exceptionnellement marquante.»

-Nancy Tanguay Coopérative Serres et pépinière Girardville

 

«Merci à SOCODEVI pour avoir permis à notre réseau de partager son expertise d’une manière très concrète et utile tout en vivant de riches expériences humaines. Vive la coopération pour un monde meilleur!»

Jocelyn Lessard, FQCF