PRÉVIBOIS

Un directeur général occupé

Éric Dunn, directeur général de PRÉVIBOIS

Éric Dunn, directeur général de PRÉVIBOIS

Photo : PRÉVIBOIS

11 Juin. 2019

Depuis son arrivée en août dernier, Éric Dunn n’a pas chômé. Le directeur général de PRÉVIBOIS s’est rapidement attelé à la tâche pour accomplir les objectifs fixés. L’un d’eux est d’augmenter le nombre de membres de l’Association.

Marie-Claude Boileau

ÉRIC DUNN a découvert PRÉVIBOIS alors qu’il travaillait chez FPInnovations. «Lorsque le chercheur de tête m’a approché, j’ai tout de suite acquiescé. J’ai beaucoup aimé les services qui m’étaient rendus par l’équipe que je trouvais professionnelle. J’avais eu la chance de participer à leur forum stratégique il y a quelques années. Je connaissais un peu l’organisation. C’est agréable d’avoir un seul et unique endroit où tu peux toujours recevoir des conseils en santé et sécurité. Ça m’a amené à faire partie du processus et j’ai été choisi par le conseil d’administration», raconte-t-il.

Équipe diversifiée

À son entrée en poste, M. Dunn a tout de suite rencontré les membres de l’organisation. «On a vraiment une équipe extraordinaire, compétente, expérimentée et diversifiée. Il y a différentes expertises au sein de l’organisation», lance-t-il. Son prédécesseur, JACQUES LAROCHE, était présent au début, pour l’épauler et voir au transfert des dossiers. «J’ai aussi débuté dans le contexte où l’on établissait le budget pour 2019. J’ai apprécié voir l’historique budgétaire avec Jacques et participer à celui de 2019. J’ai aussi révisé très rapidement les actions parce qu’il y a un plan stratégique qui a été construit pour les années 2018 à 2020. J’ai revu ce qui avait été fait en 2018 avec l’équipe. Puis, on a établi ensemble les priorités pour 2019», fait-il savoir.

Par la suite, le directeur général a effectué de petits changements organisationnels. «J’ai procédé à l’embauche de JULIE PICHETTE, comme directrice des mutuelles de prévention et de la gestion de l’indemnisation», explique-t-il. Du côté de la prévention, il a brisé les silos entre le secteur de prévention service spécialisé et celui de la prévention service aux mutuelles. Plutôt que d’avoir deux gestionnaires, PASCAL ROUSSEAU a été nommé à titre de directeur de la prévention.

Dans le cadre du plan stratégique, le conseil d’administration a mandaté M. Dunn pour accomplir l’un des éléments les plus importants, soit l’élaboration d’un plan de développement des affaires. «On veut grossir notre clientèle. Actuellement, on a un nombre de clients qui font partie de nos mutuelles et on gère des dossiers d’indemnisation pour des entreprises qui sont assujetties au régime rétrospectif. On se rend compte qu’on pourrait avoir plus de clientèle dans ces deux domaines-là.» Ainsi, il s’est associé avec une firme externe experte en développement des affaires pour l’aider à réaliser les objectifs visés par le plan stratégique, «parce que c’est relativement complexe», dit-il. Le document devrait être présenté prochainement au conseil d’administration.

Défis

Selon Éric Dunn, le défi de PRÉVIBOIS est de faire connaître ses services. «La plupart des gens qui ne nous connaissent pas et qui apprennent à nous connaître se rendent compte qu’on offre des services exceptionnels. Ils apprécient ce qu’on est en mesure de leur offrir. On réussit à fidéliser nos clients de cette façon», commente-t-il.

Leurs membres font, entre autres, partie du Regroupement des sociétés d’aménagement forestier (RESAM), de la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF), du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) et de l’Association des entrepreneurs en travaux sylvicoles du Québec (AETSQ). «On veut devenir le guichet unique de toutes les entreprises de notre secteur. Il faut se faire connaître. À partir du moment, où elles nous connaissent, elles nous utilisent. Dans un contexte où la main-d’œuvre se fait rare, c’est important d’avoir un conseiller comme ceux de PRÉVIBOIS afin d’être supportées dans leurs démarches de prévention», soutient-il.

Services

PRÉVIBOIS propose deux types de mutuelles de prévention. Selon la performance passée des entreprises intéressées à se joindre à leurs mutuelles, elles sont qualifiées dans l’une ou l’autre. Devenues membres, les compagnies ont accès aux services de prévention, mais aussi à l’éventail de services, que ce soit des formations ou des interventions en santé et sécurité du travail. Selon M. Dunn, il s’agit là d’avantages intéressants à être membres chez nous.

En plus de ces services, PRÉVIBOIS offre à ses membres assujettis au régime rétrospectif de prendre en charge la gestion de leurs dossiers en indemnisation. «À partir du moment où quelqu’un se blesse en entreprise, c’est là que ça se complique pour les entreprises qui doivent gérer les dossiers. Il y a des contestations, des expertises médicales, la représentation devant le tribunal administratif du travail (TAT), etc. Ce qu’on offre, c’est d’être complémentaires à ces entreprises pour leur offrir le service de gestion de l’indemnisation. Chez PRÉVIBOIS, ça fait partie de notre spécialité. Souvent, ce sont des tâches qui relèvent du département des ressources humaines. Actuellement, ces départements sont concentrés dans le recrutement et la rétention. On peut leur faire économiser beaucoup d’argent parce que des cas d’accident de travail qui s’éternisent, c’est très coûteux pour tout le monde», fait-il savoir.

Qui est Éric Dunn?

Éric Dunn est ingénieur mécanique de formation. Après ses études universitaires, il a travaillé comme consultant en management durant deux ans. Par la suite, il a été engagé chez Uniforêt à Lac-Saint-Jean. Il est alors demeuré dans le domaine forestier pendant quelques années notamment en œuvrant à la Coopérative forestière Laterrière, Lauzon à Maniwaki et le groupe Rémabec à La Tuque. Ensuite, il a travaillé durant une dizaine d’années dans un secteur autre que forestier, soit chez Équipement Labrie et Sanimax à Charny. En 2015, il retourne dans le secteur du bois chez FPInnovations où il s’occupe de la relation avec les membres pour l’Est du Canada. Depuis août, il travaille chez PRÉVIBOIS à titre de président-directeur général.

Info.: previbois.com