Un guichet unique pour la coupe du bois dans le Val-Saint-François

12 Fév. 2020

La MRC du Val-Saint-François se penche actuellement sur la formation d’un guichet unique pour l’attribution de permis de coupe du bois. Un travail de longue haleine qui devrait être mis en place d’ici avril 2020. Déjà accueilli avec enthousiasme, ce projet mis en branle en 2018 permettra d’accroître l’efficacité des intervenants du secteur forestier en termes de temps et de ressources financières.

Par Dany Rousseau

La règlementation sur l’attribution de permis de coupe du bois datant de 1996, la MRC du Val-Saint-François, qui compte 18 municipalités sous son fief dont Valcourt, Maricourt, Richmond, Val-Joli et Windsor, entre autres, souhaite ainsi se moderniser et centraliser ses activités pour faciliter l’octroi de permis sur son territoire. «Ce guichet unique est une plus-value pour nous», explique KARINE BONNEVILLE, responsable du service de l’aménagement et de l’urbanisme pour la MRC du Val-Saint-François. «Il va nous permettre de faciliter tout ce qui touche aux permis de coupe de bois, en empêchant les variations d’une municipalité à l’autre.» En effet, jusqu’à la mise en service du guichet unique, chaque municipalité que dessert la MRC délivre ses propres permis selon ses propres règlements et le prix des permis varie d’une municipalité à une autre.

«En raison du roulement de personnel et des variations dans les règlements intermunicipalités, il pouvait arriver à l’occasion que le temps requis pour une émission de permis soit plus long», ajoute Mme Bonneville. Le guichet unique permettra de réduire le délai de délivrance des permis, pour passer d’environ trente jours à vingt jours, objectif de la MRC. De plus, un seul prix fixe sera en vigueur pour le producteur forestier qui demande un permis.

Un technicien forestier a été embauché en tant que responsable du nouveau guichet. Celui-ci partagera son temps à raison de trois jours par semaine dans la MRC de Drummond et deux jours dans la MRC du Val-Saint-François. La MRC Drummond opérait de la même manière que la MRC du Val-Saint-François et cherchait tout autant à moderniser ses opérations, d’où l’idée d’une ressource partagée entre les deux MRC. «Drummond voyait les choses de la même façon que nous, il était donc logique de mettre nos efforts en commun pour moderniser nos façons de faire», explique Mme Bonneville.

Les intervenants du milieu forestier au courant de la mise en place prochaine du guichet unique voient déjà d’un bon œil cette nouvelle structure. «On vise à donner beaucoup de conseils sur les bonnes pratiques en matière de travaux forestiers, ajoute Mme Bonneville. On veut amener un support, par exemple pour l’installation de ponceaux, dans un objectif de faire des travaux plus durables.» En plus d’offrir des conseils, la personne-ressource qui sera responsable de la gestion du guichet unique donnera de l’information sur le programme de remboursement des taxes, sur les plans d’aménagement ainsi que d’autres conseils forestiers. «C’est une façon d’avoir plus de retombées sur le secteur forestier, d’avoir plus de forêts aménagées. Beaucoup d’intervenants vont pouvoir être stimulés», ajoute Mme Bonneville. En outre, la personne responsable des émissions de permis de coupe de bois sera présente sur le territoire pour s’assurer du respect des permis attribués. En effet, 70% de la superficie du territoire de la MRC du Val-Saint-François est forestier, un vaste territoire à couvrir qui bénéficiera grâce au guichet unique d’une facilitation des moyens pour l’exploiter.

Ce nouveau guichet unique est accueilli avec le même son de cloche optimiste par  DENIS BOUTIN, le directeur général du Groupement forestier coopératif Saint-François, un groupement dont le siège social se situe à Windsor et qui compte plus de mille propriétaires forestiers. Le territoire qu’il dessert comprend entre autres la MRC du Val-Saint-François. «D’un bout à l’autre, je suis fier de ce projet. On y voit une volonté d’agir.» Il poursuit en ajoutant : «Ce sera facilitant pour nous. Une même règlementation pour tous, un même point de chute. Il y a là un grand souci d’uniformité.» Par exemple, M. Boutin fait état du fait que, actuellement, les terrains à la limite de deux (2) municipalités peuvent avoir des règlements différents à respecter. Avec le guichet unique, le propriétaire du terrain n’aura plus à faire deux demandes de permis distinctes, mais une seule. «Donnons-nous les moyens d’être plus efficaces», poursuit M. Boutin.

Côté financier : pour le moment, autant du côté de la MRC du Val-Saint-François que du Groupement forestier coopératif Saint-François, les retombées économiques ne peuvent être prédites. Par contre, on envisage positivement la venue d’un guichet unique qui permettra de faciliter l’octroi des permis en minimisant son délai de délivrance, l’uniformisation de sa règlementation et l’efficacité des travailleurs forestiers. De quoi réjouir l’industrie forestière de la MRC du Val-Saint-François.