S.O.S Vallée-de-la-Gatineau

Une tempête qui a fait beaucoup de dégâts

Le comité estime que 400 000 hectares de forêt ont été endommagés dans la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

Le comité estime que 400 000 hectares de forêt ont été endommagés dans la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.

Photo: courtoisie

25 Fév. 2013
Louis-Antoine Lemire

Un comité de gestion de crise, sous l’appellation S.O.S Vallée-de-la-Gatineau, a été mis en place pour venir en aide aux associations et aux entreprises qui ont été fortement touchées par la tempête hivernale, survenue le 21 décembre dernier.

Les intempéries ont causé des dommages majeurs dans les forêts de cette région. Les actions de S.O.S Vallée -de-la-Gatineau visent à réduire les impacts économiques occasionnés par les dommages à cette richesse naturelle que représente la forêt. Au moment d’écrire ces lignes, les pertes en forêts privées se chiffraient à 1,2 M $, sans prendre en considération les dommages subis dans les secteurs de la forêt publique et des pourvoiries, a expliqué le responsable des actions sur le terrain, ANDRÉ RIOPEL.

Dans un avenir rapproché, M. Riopel et son équipe devront faire de la récolte. Pour ce faire, S.O.S Vallée-de-la-Gatineau espère recevoir de l’argent de la part du gouvernement et que ce dernier reconnaisse que certaines parties de la région sont des zones sinistrées afin de faciliter leur tâche lors la récolte des arbres endommagés. L’objectif est de redonner un accès facile au territoire, selon M. Riopel. «Il va rester des séquelles pendant plusieurs années, mais nous tenterons de faire notre possible », dit-il. Le comité estime que 400 000 hectares de forêt ont été endommagés dans la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau. Ce qui représente des pertes économiques importantes pour ce secteur.

L’industrie de la motoneige génère des revenus de 4 à 5 M$ annuellement dans la région, selon Tourisme Vallée-de-la-Gatineau . «Notre objectif est de rouvrir les sentiers de motoneige, de chiffrer les coûts reliés à la remise en service des installations qui sont hors service et qui paralysent une grande partie de l’économie touristique», ajoute M. Riopel. Soutien du public S.O.S Vallée-de-la-Gatineau sollicite le soutien du public pour appuyer les efforts des organismes, des organisations et des entreprises de la région dans leurs efforts pour rétablir l’accès aux ressources qui sont, selon eux, primordiales pour l’économie régionale. La population peut contribuer au fonds d’urgence qui a été créé en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie de Maniwaki. Pour ce faire, vous pouvez visiter le site Internet de S.O.S Vallée-de-la-Gatineau à www.sos.vallee-de-lagatineau.net.