Une usine de granules de bois de 40 M$ pour le Groupe Lebel

26 Mai. 2022

Les gouvernements du Québec et du Canada annoncent l’attribution d’une aide financière totalisant près de 15 M$ à l’entreprise Groupe Lebel inc. pour la construction d’une usine de production de granules industrielles de bois à Cacouna, au Bas-Saint-Laurent, dont la centrale thermique sera alimentée par de la biomasse forestière résiduelle. Un projet global évalué à 40 M$.
Alexandre D’Astous
Cette usine assurera la valorisation de produits conjoints du sciage (sciures, écorces, copeaux, etc.) et de bois de qualité inférieure. « L’usine de granules nous permettra d’optimiser notre plan de croissance en nous permettant d’écouler nos sous-produits invendus ainsi que ceux issus de la transformation de bois affectés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Le choix de la municipalité de Cacouna comme localisation de la future usine est hautement stratégique étant donné la proximité du port de Gros-Cacouna ainsi que de nos activités de première transformation », mentionne le président-directeur général du Groupe Lebel, M. Louis-Frédéric Lebel.
« Pour une usine de granules, la logistique de transport de la matière première et du produit fini est un élément déterminant. Sachant que nous visons les marchés d’exportation, l’aspect portuaire a rapidement été inclus dans notre évaluation et nous avons conclu que le port de Gros-Cacouna était le meilleur choix. Ce port présente également un fort potentiel de développement », relate le directeur-général de Lebel Énergie, PIERRE-OLIVIER MORENCY, qui travaille activement sur le projet depuis quatre ans.
Pour boucler la boucle
Pour M. Morency, il s’agit d’un investissement important (40 M$), mais qui prend tout son sens. « L’activité principale de Groupe Lebel est le sciage résineux et nous voulons continuer cette activité, au cœur de notre pratique, pendant encore plusieurs années. Conséquemment, il nous fallait réfléchir à des moyens concrets pour continuer à scier et à écouler nos produits conjoints invendus sur des marchés stables. Pour cela, la gestion des produits conjoints de sciage devenait essentielle. Par exemple, nous ouvrirons prochainement un quart de travail supplémentaire à notre usine de sciage de Price suite à un investissement majeur pour la modernisation et l’optimisation de l’usine. Cet investissement va nous permettre d’augmenter notre capacité de sciage, notamment du bois issu de la transformation de bois affectés par la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Cette nouvelle production de bois d’œuvre va amener des surplus de sous-produits qui sont actuellement invendus. L’usine de granules à Cacouna va concrètement nous permettre une certaine stabilité dans nos marchés et ce, même durant les périodes creuses que peuvent vivre périodiquement nos clients traditionnels pour ce type de produits ».
« Notre objectif est de commercialiser la production de granules à l’international. Les perspectives de marché à long terme en Europe sont très bonnes, particulièrement pour la substitution du charbon. Il s’agit donc d’un projet vert qui solidifie nos opérations de scierie en participant également à la lutte aux changements climatiques », souligne M. Morency.
La construction de l’usine a bien avancé l’hiver dernier. La structure du bâtiment principal est presque complétée et le bâtiment secondaire le sera au cours des prochains mois. « Nous serons en construction toute l’année jusqu’en décembre. Notre objectif demeure une mise en production au début de 2023 », signale M. Morency.
Pour cette entreprise familiale, implantée depuis plus de 65 ans dans le Bas-Saint-Laurent, la pérennité de la ressource forestière et les opérations de transformation du bois sont l’essence même de sa mission. Nous sommes heureux de compter présentement sur d’excellents partenariats avec les producteurs de bois et les groupements forestiers de la région.
Concrètement, le principal objectif chez Groupe Lebel est de scier plus et de scier mieux. Au cours des prochaines années, nous anticipons une augmentation de notre capacité de sciage et ce faisant, le développement de nouveaux marchés pour les sous-produits est essentiel. L’usine de granules vient contribuer de façon substantielle à cet objectif », indique M. Morency.
Une capacité de 100 000 tonnes métriques
La nouvelle usine de granules aura une capacité de 100 000 tonnes métriques par année dans sa première phase d’implantation et elle devrait ensuite grimper à 175 000 tonnes par année, lors d’une deuxième phase. « Notre approche est progressive pour respecter notre rythme de croissance graduel au niveau des opérations. Avec l’usine de granules, nous venons solidifier la filière forestière régionale et soutenir la pérennité de nos usines de sciage. Parmi les retombées anticipées, Groupe Lebel prévoit créer une vingtaine d’emplois directs à Cacouna et contribuer au maintien de près de 1000 emplois liés à la filière forestière régionale. L’entreprise tient à signifier à la main-d’œuvre qu’elle est prête à l’accueillir et à la former dès aujourd’hui.
« L’usine de granules, c’est un atout de plus pour notre entreprise, tout en conservant les ententes avec nos clients traditionnels pour nos sous-produits. C’est une stratégie qui s’ajoute à notre offre », illustre M. Morency.
Centrale alimentée à la biomasse
Cette usine sera munie d’une centrale thermique alimentée à la biomasse forestière résiduelle comme combustible pour faire sécher les sous-produits du bois servant à la production des granules. En préférant ainsi la bioénergie aux énergies fossiles pour ses chaudières, ce projet évitera l’émission d’environ 30 470 tonnes de CO2 équivalent par année, ce qui équivaudrait au retrait de plus de 8 900 véhicules légers annuellement de nos routes.
« Nous sommes très fiers d’avoir confié l’ingénierie de procédés et l’exécution du projet à Prodesa qui est un acteur international dans la construction d’usines de production de granules de bois et qui réalise des usines clé en main, tant en Europe qu’en Asie, de même qu’en Amérique du Nord. Prodesa nous apporte une grande expertise sur le procédé et des garanties de performance » a aussi déclaré M. LOUIS-FRÉDÉRIC LEBEL.
« La diversification et l’optimisation des procédés sont au nombre des défis que doit relever l’industrie québécoise des produits forestiers. Par leurs initiatives, les entreprises comme Groupe Lebel contribuent à valoriser les bois de qualité inférieure ainsi qu’à générer des investissements stratégiques essentiels au rayonnement de l’industrie forestière d’ici et à son apport pour créer de la richesse au Québec. C’est ce qui fait que le Programme Innovation Bois est beaucoup plus qu’un programme de financement; il devient source de prospérité économique et de fierté! », a déclaré le ministre des Forêts, de la Faune et de Parcs, PIERRE DUFOUR, lors de cet événement.
Réduction des GES
« Pour réussir à atteindre nos objectifs de réduction de GES, il faut réduire notre consommation d’énergie fossile. Les bioénergies sont un excellent complément à notre hydroélectricité. Dans le Plan pour une économie verte 2030, le gouvernement souhaite d’ailleurs augmenter de 50 % la production de bioénergies d’ici à 2030. Une initiative comme celle de Groupe Lebel concourra à l’atteinte de cette ambitieuse cible. C’est donc un projet gagnant sur toute la ligne » a quant à lui exprimé le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, BENOÎT CHARETTE.
« Ce projet cadre avec les orientations stratégiques pour ce port, définies par la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie et approuvées par le ministère des Transports du Québec. La Société est heureuse de pouvoir appuyer Groupe Lebel dans son projet d’expansion qui a des retombées majeures pour la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie », a commenté pour sa part ANNE DUPÉRÉ, présidente-directrice générale de la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.
Une histoire de 65 ans
La première usine de Groupe Lebel a été achetée à Squatec, par son fondateur, en 1956. Depuis, une multitude d’usines de sciage, de bois traité et de produits à valeur ajoutée ont été annexées à l’entreprise familiale. À 65 ans, l’entreprise poursuit sa croissance et peut compter désormais sur plus de 1200 employés qui œuvrent dans ses 20 usines de sciage et de produits à valeur ajoutée en plus de son siège social. Groupe Lebel fait partie des producteurs forestiers leaders de l’Est du Canada. Le Groupe Lebel est présent et assure un soutien continu aux communautés où se situent les sites, soit 15 municipalités au Québec, deux en Ontario et une au Maine aux États-Unis.