Université Laval: activités de graduation des étudiants en foresterie

Le comité des finissants. L’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec a été l’hôte de la traditionnelle Soirée de remise des joncs, où sont reçus les finissants des programmes de sciences du bois et de la forêt. La cérémonie s

Le comité des finissants. L’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec a été l’hôte de la traditionnelle Soirée de remise des joncs, où sont reçus les finissants des programmes de sciences du bois et de la forêt. La cérémonie s'est déroulée selon une formule renouvelée, puisqu’on y a offert pour la première fois le jonc de l’OIFQ, au contraire du traditionnel jonc de l’Institut forestier du Canada.

Photo: courtoisie

10 Mai. 2016

Ce printemps, à l’Université Laval, 76 étudiants des programmes de premier cycle du département des sciences du bois et de la forêt gradueront. Enthousiastes et tournés vers l’avenir, les bacheliers prendront tout de même le temps de se rassembler une dernière fois, histoire de souligner fièrement l’obtention de leur diplôme et de célébrer leur camaraderie.

Clara Canac-Marquis

Un évènement à souligner

Le département des sciences du bois et de la forêt de l’Université Laval offre cinq programmes d’études au premier cycle: les baccalauréats en aménagement et environnement forestier (27 finissants), en opérations forestières (8 finissants) et en génie du bois (12 finissants), lesquels permettent l’obtention du titre d’Ingénieur forestier, ainsi que le baccalauréat en environnements naturels et aménagés (29 finissants) et le certificat en développement durable.

Ces programmes d’études visent, entre autres, la formation de professionnels en aménagement, exploitation, conservation et mise en valeur de la ressource forestière. Ceux qui ont étudié dans l’un ou l’autre de ces programmes peuvent témoigner de la fraternité qui y règne. « Dans la faculté, on est proche. Il y a une ambiance de grande proximité, de petite communauté, ça transparaît! » exprime YANN DUMAS-RICHARD, finissant en génie du bois et co-organisateur des activités de graduation. D’où l’importance de réunir les nouveaux bacheliers une dernière fois, avant que leurs chemins se séparent.

Financement

Dans cette optique, les finissants ont débuté la planification de leurs activités de graduation en octobre 2015. Depuis lors, ils ont oeuvré chaque semaine à leur financement pour faciliter la participation du plus grand nombre. Midi-pizzas à la faculté, vente de plantes d’intérieur, soirées de financement, etc. Les activités n’ont pas manqué!

À travers leurs démarches, ils ont également contacté Le Monde Forestier pour en obtenir le soutien, ce qui s’est traduit par cet article et la possibilité d’y remercier leurs commanditaires. Indiscutablement, l’apport de ces commanditaires a été majeur dans le financement des activités de graduation. « On a surtout sollicité les contacts que les étudiants se sont faits au cours de leurs stages » note JEAN-LOUP PERRON, finissant en aménagement et environnement forestier et co-président du financement des activités de graduation. « On a eu une super bonne réponse, mieux que ce à quoi on s’attendait! » remarque-t-il, visiblement reconnaissant. En contrepartie, les commanditaires ont obtenu une visibilité dans le journal et/ou dans l’album des finissants ainsi qu’à la soirée de remise des joncs, selon leur apport financier.

Activités de graduation

La session universitaire en cours s’est terminée le 22 avril. La semaine suivante, les nouveaux diplômés se sont rassemblés autour d’un méchoui et ont passé la nuit dans un chalet loué avec l’aide du financement obtenu. « On est vraiment contents d’offrir cette activité aux finissants, ça va être une belle soirée! » promettait Jean-Loup Perron.

Les étudiants ont également produit un album des finissants qui sera distribué à ceux qui en font la demande.

OIFQ

Pour sa part, l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ) a été l’hôte de la traditionnelle Soirée de remise des joncs, où sont reçus les finissants des programmes de sciences du bois et de la forêt. La cérémonie a eu lieu le 29 avril dernier et s’est déroulée selon une formule renouvelée, puisqu’on y a offert pour la première fois le jonc de l’OIFQ, au contraire du traditionnel jonc de l’Institut forestier du Canada.

La Foresterie à l’Université Laval

En 1910, une loi votée par l’assemblée nationale du Québec instituait l’École forestière de l’Université Laval. Cette école fût affiliée à celle d’arpentage en 1919, élevée au titre de faculté en 1945, et le département de géographie s’y intégra en 2002.

On la retrouve aujourd’hui sous l’appellation de Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (FFGG). Depuis 1983, trois programmes de premier cycle permettant l’obtention du titre d’Ingénieur forestier sont offerts à la FFGG. Ils sont aujourd’hui connus selon les appellations suivantes :

– Baccalauréat en aménagement et environnement forestier;

– Baccalauréat coopératif; en opérations forestières

– Baccalauréat coopératif en génie du bois.

En 2010, l’offre de programmes d’études de premier cycle du Département des sciences du bois et de la forêt a été bonifié avec l’ajout du baccalauréat en environnements naturels et aménagés, une formation multidisciplinaire qui vise la conservation et la gestion durable des écosystèmes.