Coop La Nord-Côtière

4 membres honorés par la CQCM

Les quatre lauréats de l’Ordre du Mérite coopératif québécois en compagnie des membres de la Coopérative forestière de La Nord-Côtière et de Jocelyn Lessard, directeur général de la Fédération québécoise des coopératives forestières.

Les quatre lauréats de l’Ordre du Mérite coopératif québécois en compagnie des membres de la Coopérative forestière de La Nord-Côtière et de Jocelyn Lessard, directeur général de la Fédération québécoise des coopératives forestières.

Photo : Courtoisie

12 Juin. 2019

Quatre membres de la Coopérative forestière La Nord-Côtière ont remporté un prix de l’Ordre du Mérite coopératif québécois décerné par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM). Les récipiendaires sont LUC GAGNON, PIERRE HERVIEUX, JEAN HOVINGTON et MICHEL MICHAUD qui cumulent 160 ans d’expérience!

Marie-Claude Boileau

La remise de cet honneur a eu lieu lors de l’assemblée générale annuelle de la Coopérative forestière La Nord-Côtière, le 10 mai dernier. C’est la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) qui a soumis leur candidature au CQCM. WILLIAM LEBEL, directeur général de la Coopérative forestière La Nord-Côtière, était heureux de cet honneur. «C’est un sentiment de fierté. Ça démontre que dans une organisation comme la nôtre, il est possible de trouver du plaisir à travailler aussi longtemps», commente-t-il. En 2018, la FQCF leur avait remis le prix du Mérite d’excellence.

En tout, il existe quatre degrés pour les décorations de l’Ordre du Mérite coopératif et mutualiste québécois. Cette récompense est accordée «à toute personne qui a rendu des services exceptionnels ou ayant eu un impact significatif dans sa région ou dans un secteur d’activité pour le mouvement coopératif et mutualiste québécois. L’implication au niveau local, régional, national et international du candidat est également prise en considération pour l’octroi du degré».

Le quatuor a reçu la décoration du premier degré, soit le bouton bronze et le certificat du Mérite. Il est attribué «à une personne qui exerce ou a exercé son activité coopérative de façon significative dans une coopérative ou une mutuelle ou dans plusieurs secteurs au plan local, et ce pendant plusieurs années».

Présent à la remise du prix, JOCELYN LESSARD, directeur général à la FQCF, a expliqué que les quatre hommes se sont distingués de plusieurs façons. Ils ont démontré un engagement personnel pour la coopérative en mettant leurs biens en garantie, en effectuant du bénévolat et en renonçant aux ristournes pour capitaliser la coopérative. Les lauréats ont exercé un leadership «qui a permis de créer une ambiance joviale marquée par la camaraderie, l’entraide et le sentiment d’appartenance, mais aussi la débrouillardise et le dévouement», mentionne-t-il. Les travailleurs ont été présents en soutenant la croissance de la coopérative pour qu’elle passe d’une échelle locale à régionale. Les récipiendaires ont développé une expertise opérationnelle et technique transformant la coopérative de récolte manuelle en une experte en travaux sylvicoles, «même s’il leur est arrivé, au début, de planter les arbres perpendiculairement aux sillons de scarifiage», raconte M. Lessard. Ils ont participé au recrutement et à la rétention des membres à partir de bassins de recrutement très différents, dont celui de la Haute-Côte-Nord, de la Rive-Sud du Saint-Laurent et des grands centres urbains avec des travailleurs issus de l’immigration. De plus, le quatuor a réalisé des travaux sur le plus grand territoire occupé par une coopérative forestière au Québec, soit la région de la Côte-Nord, mais aussi sur l’ile d’Anticosti, la Gaspésie et la Mauricie. Les quatre hommes ont également contribué à la construction d’un modèle d’affaires unique en devenant propriétaires du parc d’équipements pour la préparation de terrain et d’un garage moderne pour en effectuer l’entretien autonome. «Ce modèle cadre bien avec la coopération du travail puisque les membres sont tous des salariés de la Coopérative. Enfin, ils ont remplacé un cuisinier qui venait de «jumper» pour nourrir 30 travailleurs, ou le découpage à la tronçonneuse des murs d’un campement qui étaient la proie des flammes», rappelle-t-il. M. Lessard indique que les échanges entre les membres et les lauréats ont été intéressants.

Biographie des lauréats

Michel Michaud est le contrôleur financier responsable de la comptabilité. Il préside la Coopérative depuis 2006 et il est administrateur au sein du conseil d’administration depuis 1998. Il a été secrétaire du conseil de 1979 à 2005. «Sa formation en aménagement du territoire et son certificat en administration ont été utiles pour orienter le développement de la coopérative», précise-t-on.

Pierre Hervieux est le directeur des opérations. Il a présidé la coopérative pendant cinq ans. Depuis 2006, il siège au conseil d’administration. Ayant étudié en éducation physique, il a préféré éduquer la forêt de sa région. «Dévoué et débrouillard, son sens de l’humour désamorce les situations tendues», confie le DG de la FQCF.

Jean Hovington est chef d’équipe pour la préparation de terrain, opérateur et mécanicien. Sa curiosité et son intelligence lui ont permis de tout apprendre au sein de la coopérative. «Il forme les nouveaux opérateurs comme un grand frère en prenant pour acquis qu’ils ne savent presque rien au départ. Il a siégé au CA pendant deux ans», mentionne M. Lessard.

Luc Gagnon était chef mécanicien à la coopérative. Il a pris sa retraite. Il était le responsable des horaires de travail, de l’inventaire des pièces et des travaux d’entretien des équipements. Il a été administrateur de la coopérative entre 2009 et 2018. On dit que son excellente mémoire a été utile dans bien des cas.