La Coopérative forestière Ferland-Boilleau: innover avec les PFNL!

Avec comme slogan «Nous, la forêt, l’innovation» il n’est pas autant que la Coop soit à l’avant-garde. C’est ce désir d’innover dans de nouveaux produits, de diversifier ses activités et de valoriser d’autres produits de la forêt qui a poussé la coopérative à ajouter cette nouvelle branche à ses services.

Avec comme slogan «Nous, la forêt, l’innovation» il n’est pas autant que la Coop soit à l’avant-garde. C’est ce désir d’innover dans de nouveaux produits, de diversifier ses activités et de valoriser d’autres produits de la forêt qui a poussé la coopérative à ajouter cette nouvelle branche à ses services.

Photo: courtoisie

4 Oct. 2018

Comme dans n’importe quel domaine, la diversification est une stratégie de réussite importante. À la Coopérative forestière Ferland-Boilleau, on use de créativité et d’audace pour utiliser les ressources de la forêt à bon escient, notamment avec la filiale de produits forestiers non ligneux (PFNL) qui ne cesse de croître.

Marylin Préfontaine

C’est depuis 2014 que la coopérative travaille avec les PFNL, au moment où elle a fait l’acquisition d’un bâtiment de 100 pieds sur 300 pieds désigné Centre de valorisation des ressources forestières. «À cette époque, nous récoltions et conditionnions de l’if du Canada pour Intas Pharmaceutical en Inde. Nous avions aussi mis en place notre filiale nommée «Groupe Boréa Ressources » pour la fabrication d’huiles essentielles », se souvient ÉRIC SIMARD, directeur administratif et responsable des PFNL à la Coop.

Au fil des années, différentes autres activités se sont greffées. «Dans les années antérieures, nous avions quand même commencé la récolte de plantes pour différents clients, mais à petite échelle », mentionne-t-il au passage.

L’INNOVATION COMME MOTEUR

Avec comme slogan «Nous, la forêt, l’innovation» il n’est pas autant que la Coop soit à l’avant-garde. C’est ce désir d’innover dans de nouveaux produits, de diversifier ses activités et de valoriser d’autres produits de la forêt qui a poussé la coopérative à ajouter cette nouvelle branche à ses services.

UNE NATURE GÉNÉREUSE

Pour la Coop, la forêt ne se résume pas aux arbres. Elle englobe les racines, le tronc, l’écorce, les branches, les feuilles, les aiguilles, les fleurs, les fruits, les plantes, la nature. C’est donc toutes ses ressources qui ont le potentiel d’être exploitées. «Nous produisons différentes huiles essentielles de la forêt boréale et hydrolats (eaux florales). Nous conditionnons aussi différentes essences d’écorces destinées à l’industrie de la cosmétique en plus de faire la récolte et le conditionnement de plantes pour différents clients », explique M. Simard. Les possibilités sont donc multiples. «Nous collaborons aussi avec quelques petits producteurs de plantes en culture.»

DES PARTENAIRES DE CHOIX

La Coop travaille en étroite collaboration avec plusieurs partenaires qui complètent leur expertise. «En combinant nos forces et nos expertises, ce qui doit se faire dans une confiance mutuelle, nous réussissons à développer des choses qu’il serait difficile de faire seul », croit le directeur administratif. Parmi les nombreux collaborateurs, les quatre principaux sont : Silicycle, BioForextra, Tekfor et la Distillerie du Fjord. Le travail avec chacun d’eux diffère et les partenariats peuvent prendre différentes formes.

UN GIN ISSU DE PRODUITS DE LA COOP

Le gin québécois a la cote depuis les dernières années et les distilleries se multiplient. La Coop forestière Ferland-Boilleau a la chance de mettre la main à la pâte dans la chaîne de production d’un de ces produits alcoolisés prisés. À la Coop, on récolte et on conditionne différentes plantes qui entrent dans la mixture du gin Km12 de la distillerie du Fjord. Elles sont principalement fournies séchées.

La Distillerie du Fjord dit d’ailleurs s’être inspirée de la nature et de l’environnement sauvages du kilomètre 12 du chemin des Monts-Valin dans la création de sa boisson. Les arômes forestiers y sont bien présents de sorte qu’on croirait presque avoir embouteillé la forêt boréale. Il se boit pur, sur glace ou en populaire gin tonic.

HUILES ESSENTIELLES

SiliCycle est un partenaire actionnaire de la filiale Groupe Boréa Ressources (GBR). GBR fabrique des huiles essentielles à partir de résidus forestiers, de coupe ou de cueillette sélective en respect de la ressource. Les produits vedettes sont les huiles essentielles du thé du Labrador, du peuplier baumier, du myrique baumier, de l’épinette noire, du pin gris et du sapin baumier. D’autres huiles essentielles innovatrices issues de la forêt boréale seront lancées sous peu.

De plus, GBR transforme et valorise les différentes écorces. Silicycle effectue la purification, l’extraction de molécules et la commercialisation de produits (huiles, hydrolats, écorces, etc.). «J’ai rencontré les gens de GBR en 2016 suite aux recommandations de gens du milieu économique du Saguenay–Lac-Saint-Jean. SiliCycle était alors à la recherche d’expertise et de partenaires pour réaliser son objectif de devenir le leader le plus important au Canada en extraction purification de molécules d’intérêt issues de la biomasse », explique HUGO ST-LAURENT, président et CEO de SiliCycle® Inc qui était déjà présente à l’international avec des ventes dans plus de 85 pays.

GBR appartient en parts égales à SiliCycle et à la Coopérative forestière Ferland-Boilleau. «GBR existait déjà et je crois fermement que ce que SiliCycle pouvait apporter en aide à la science et à la commercialisation complétait bien l’apport de la Coop. De plus, des partenaires comme l’UQAC venaient bonifier le développement scientifique de GBR », soutient M. St-Laurent.

La Coop veille aux approvisionnements, aux opérations et à l’entretien d’usine en plus de fournir une spécialité en transformation de la matière première.

SERVIR L’INDUSTRIE COSMÉTIQUE

Pour Bio ForeXtra, il s’agit d’un partenariat dans les développements réciproques. Bio ForeXtra est la première compagnie au Canada à avoir mis en place un modèle industriel d’intégration verticale en aval de l’industrie de transformation du bois qui vise à recycler les coproduits de la scierie (les écorces principalement) pour en extraire les composés actifs avant qu’ils ne soient totalement brûlés pour en faire de l’énergie.

Les composés actifs extraits avec des solvants verts (eau/éthanol) sont de nouvelles matières naturelles actives et écoresponsables mises en marché auprès de l’industrie cosmétique. «Nous nous sommes rapprochés rapidement de la Coop Ferland-Boilleau, car c’est une des coopératives les plus actives en termes de projets de valorisation de la biomasse forestière et elle s’est montrée tout de suite très ouverte à notre projet», soutient MARIANA ROYER, présidente et directrice générale des Laboratoires Bio ForeXtra inc. «Nous avions besoin d’une plateforme de prétraitement et conditionnement des écorces avant leur extraction.

L’expertise et les équipements mis à disposition par la coopérative ont permis de mettre en place notre logistique industrielle. Nous avons trouvé des partenaires de confiance, ouverts sur l’innovation et sur le futur de la valorisation des ressources forestières », se réjouit Mme Royer.

FOURNIR DES MATIÈRES PREMIÈRES

Tekfor est un partenaire depuis les tout débuts pour lequel la coop fait l’approvisionnement de différentes plantes. «Mon partenariat avec la Coop Fernand-Boilleau a commencé en assistant à une présentation de Éric Simard sur la Coopérative dans le but de la faire connaitre et de développer des partenariats », raconte RICHARD LAJEUNESSE, président chez Tekfor. Initialement, il n’était donc pas vraiment question de PFNL, mais M. Simard a lancé l’idée d’un partenaire au Lac-Saint-Jean pour l’approvisionnement de PFNL et la connexion s’est établie. «Depuis 5 ans, je suis fournisseur de matières premières (thé du Labrador, myrique baumier et peuplier baumier) pour leur usine de transformation. Nous avons une belle collaboration basée sur la confiance et le désir de saines pratiques », soutient M. Lajeunesse.

ET L’AVENIR?

La Coop désire continuer sur la lignée et toujours pousser plus loin avec de nouveaux partenaires qui possèdent des valeurs communes. «Pour les projets d’investissement, nous avons un projet de 1 M$ dans GBR avec notre partenaire Silicycle pour augmenter la capacité de production ainsi que pour les autres transformations/valorisations de ressources forestières», termine M. Simard.