Le virtuel au service de la formation des élèves

14 Oct. 2021

Avec son tout nouveau laboratoire de simulateurs virtuels, le Centre de formation professionnelle de Mont-Laurier s’est donné plus que jamais les moyens de former des opérateurs de machinerie forestière compétents et performants dès leur premier jour de travail au sein de l’industrie.

Dany Rousseau

Ayant nécessité un investissement de près de 760 000$, ce laboratoire se veut un outil de formation particulièrement utile dans la formation des élèves inscrits au programme de Diplôme d’études professionnelles (DEP) en Conduite de machinerie lourde en voirie forestière.

Auparavant, la formation des opérateurs consistait à passer directement des cours magistraux en classe à l’opération sur le terrain sans aucune autre forme de préparation. Or, l’utilisation d’un simulateur graphique qui reproduit l’environnement de commandes des machines et permet d’offrir cette formation intermédiaire qui accélère l’apprentissage des opérateurs tout en diminuant les risques d’accidents et de bris de matériels sur le terrain.

« Les simulateurs sont un excellent outil pour familiariser les élèves avec les commandes de la machine et les compétences d’exploitation de base avant de passer par la suite à l’opération d’équipements réels où ils peuvent se concentrer sur la technique, le raffinement des compétences et l’acclimatation à l’environnement », explique MARIO LEDUC, directeur adjoint au CFPML et responsable des formations Abattage et façonnage des bois et Conduite de machinerie lourde en voirie forestière.

« Grâce aux simulateurs, les élèves ne sont pas intimidés par la taille de la machine ou ne craignent pas les conséquences d’erreurs d’opérations, ajoute-t-il. Les simulateurs éliminent le facteur danger, ce qui leur permet de se concentrer sur l’apprentissage les notions de base du fonctionnement. En une douzaine d’heures, ils maîtrisent les manœuvres principales de sorte que lorsqu’ils se retrouvent derrière les commandes des équipements réels, ils sont mieux préparés, plus détendus et prêts. »

L’aide assistée par ordinateur s’avère particulièrement utile dans l’amélioration des compétences des apprentis opérateurs. Ainsi, le logiciel leur signale, par exemple, les étapes d’opération qu’ils doivent davantage travailler afin de gagner en efficacité et rapidité.

La note de passage que l’élève doit obtenir dans l’utilisation du simulateur est de 80 %. « On n’en est plus à l’époque où l’évaluateur disait je pense qu’il est rendu bon maintenant. On a maintenant accès à des résultats objectifs qui nous confirment le niveau d’acquisition des compétences», signale M. Leduc.

Le laboratoire comprend deux stations dynamiques d’immersion totale de même que 20 postes individuels. Fabriqués par la compagnie montréalaise CM Lab, les simulateurs Vortex de toute dernière technologie permettent depuis quelques mois aux élèves d’améliorer leurs habiletés dans l’opération aussi bien d’une pelle excavatrice, d’un camion articulé, d’une niveleuse, d’un chargeur sur roues de même que d’un bouteur.

Évalué à près de 760 000$, cet investissement a été rendu possible grâce à une importante aide financière (50%) de la Commission des partenaires du marché du travail dans le cadre du Programme partenarial pour la formation et l’innovation (PPFI), volet « Investissement dans l’équipement et le matériel de formation », du ministère de l’Éducation du Québec (25%) et du Centre de services scolaire des Hautes-Laurentides (25%).

Ce n’est pas d’hier que le Centre de formation professionnelle Mont-Laurier (CFPML) investit dans la formation virtuelle et reconnaît sa valeur. L’aventure du virtuel au CFPML a débuté dès 1996 avec les programmes Abattage des bois et Sciage pour se poursuivre, quelques années plus tard, avec le programme Conduite de machinerie lourde en voirie forestière (pelle mécanique et chargeur sur roues). Désirant demeurer avant-gardiste, le centre de formation a entrepris  ces derniers temps de moderniser ce type d’équipements de formation.

Abattage et façonnage des bois

Avec l’arrivée du nouveau programme DEP d’Abattage et façonnage des bois prévue pour 2022, le CFP Mont-Laurier prévoit également rajeunir son laboratoire de simulateurs virtuels de transporteurs et d’abatteuses multifonctionnelles.

« Nous avons à cœur l’amélioration continue de la formation, la simulation virtuelle en fait partie et est là pour rester » fait valoir M. Leduc. N’oubliez pas que l’objectif de tout centre de formation est d’aider l’élève à devenir employable. Une meilleure formation produit des élèves plus qualifiés et plus performants. La formule théorie en classe, simulateurs virtuels en laboratoire et opérations réelles de conduite de machineries sur le chantier permet de créer un environnement pédagogique stimulant. Cela profite autant à l’industrie qu’à notre centre. »