Une assemblée générale bien remplie!

24 Sep. 2021

Avec le bilan de la dernière année, des orientations d’action pour des 12 prochains mois et même une allocution du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), Pierre Dufour, les membres de Groupements forestiers Québec ont eu droit à une assemblée générale bien remplie!

En ouverture de l’assemblée qui s’est déroulée en ligne, le 14 septembre dernier, le ministre PIERRE DUFOUR a tenu à s’adresser aux membres des Groupements forestiers Québec présents en grand nombre pour l’occasion. « Dans le cadre de la nouvelle Stratégie de production de bois, on vous demande [aux producteurs forestiers] d’être un joueur encore plus important. Pour y arriver, encore faut-il que vous ayez les outils. C’est le travail qu’on effectue avec les différents intervenants au ministère pour regarder quels sont les endroits où l’on peut donner encore plus de leviers », a-t-il déclaré.

Ainsi, M. Dufour a rappelé qu’un montant de 59,5 M$ a été ajouté pour les cinq prochaines années afin d’encourager les propriétaires forestiers à récolter plus de bois de la forêt privée, de lutter contre la tordeuse de bourgeons d’épinettes et d’accroître la contribution des boisés privés à la lutte contre les changements climatiques.

Il a aussi souligné les travaux actuellement en cours afin de simplifier l’environnement fiscal des producteurs et les processus de livraison des mesures de mise en valeur des boisés privés. «Ces actions sont la preuve qu’on croit beaucoup à la forêt du domaine privé et qu’on fait tout ce qu’on peut pour l’aider à être un important vecteur de développement»

Le ministre a également indiqué que «82 % des municipalités du Québec ont le développement forestier comme moteur économique. C’est donc dire si c’est quelque chose de primordial pour les régions, mais aussi pour l’ensemble du Québec».

Bilan de la dernière année

La rencontre a été l’occasion de faire le bilan 2020-2021. Outre les engagements du ministère déjà mentionnés pour mobiliser les bois en forêt privée et simplifier le fardeau fiscal des producteurs, la dernière année a été marquée à l’interne par une tournée virtuelle des régions qui a permis de prendre le pouls des membres, de même que par le cinquantième anniversaire des groupements forestiers.

GFQ a de plus dévoilé les résultats d’une étude sur la taille optimale des groupements forestiers, lesquels s’avèrent particulièrement porteurs de réflexion et d’actions pour les années à venir.

Résolutions

L’Assemblée générale a aussi permis l’adoption à l’unanimité de deux résolutions dont la première concerne le respect du principe de résidualité. Malgré les tentatives du passé, Groupements forestiers Québec note que le bois de la forêt privée peine à passer avant le bois de la forêt publique pour l’approvisionnement des usines de transformations.

En conséquence, il a été résolu de demander au MFFP de «renforcer le principe de la résidualité pour améliorer la prévisibilité en forêt privée en établissant un mécanisme plus rigoureux de consultation quant à l’octroi de volumes supplémentaires survenant en dehors des révisions quinquennales à une usine de transformation du bois».

La deuxième résolution prévoit que GFQ établira un dispositif afin de recenser les bons coups de gestion des groupements forestiers de manière à en faire profiter l’ensemble du réseau.

Réélection du président

En poste depuis 2009, Rénald Bernier a été réélu président de Groupements forestiers Québec pour un nouveau mandat de deux ans. «Merci à tous pour votre confiance renouvelée. Avec tout ce qui se passe actuellement dans le secteur forestier et avec la reconnaissance de plus en plus grande qu’obtient la forêt privée, j’ai le sentiment que nous sommes à un moment charnière», a-t-il déclaré.

M. Bernier a aussi dit qu’il croyait beaucoup en l’organisation de Groupements forestiers Québec et qu’il aurait plus de temps à consacrer à celle-ci, lui qui a choisi de ne pas se représenter à la mairie de Saint-Pascal, dans la région de Kamouraska, au Bas-Saint-Laurent.

Pour le seconder, le président pourra compter sur un conseil d’administration en partie renouvelé. C’est ainsi que Robert Blais (GAF Lotbinière-Mégantic), Gérald Landry (GF Kamouraska) et Hugo Matte (GF L’Islet) ont terminé leur mandat et sont remplacés par Marc-Antoine Therrien (GF Bellechasse-Lévis), André Emery (GF Chaudière) et Francis Albert (GF Témiscouata).