, Le Monde Forestier | LMF
Jocelyn Lessard
Réagir au commentaire de Jocelyn Lessard
Commentaires : 0
Alain Paradis
Réagir au commentaire de Alain Paradis
Commentaires : 0
Marc Beaudoin
Réagir au commentaire de Marc Beaudoin
Commentaires : 0
Renald Bernier
Réagir au commentaire de Renald Bernier
Commentaires : 0

Coupe de 40% du budget en forêts privées

Manifestations un peu partout dans le Bas-Saint-Laurent

Nous apprenons que le gouvernement sabre de 40% ses budgets en foresterie, ce qui représente 5 M$ pour le Bas-Saint-Laurent et 1,2 M$ pour la Gaspésie. Sur la photo, une manifestation en Estrie le 4 mai dernier, pour le même sujet.

Photo: Guy Lavoie

1 mai. 2015

Vendredi 1er mai, quelque 300 manifestants protestent sur l’autoroute 20, à la hauteur de l’Isle-Verte, pour réagir contre la décision de Québec de sabrer 40 % de tous les budgets alloués à la forêt privée. Le mouvement, qui ralentit la circulation, a démarré ce matin et s’est rapidement dirigé vers Rimouski avec l’appui de la CSN et d’autres organismes communautaires. «À Rimouski, nous avons fait fermer les bureaux ...

Détails

La forêt privée abandonnée

Travaux sylvicoles chez les propriétaires forestiers : le ministre Lessard va battre un record

La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) et le Regroupement des sociétés d'aménagement forestier du Québec (RESAM) dénoncent vivement l’intention du ministre LAURENT LESSARD de couper de nouveau les investissements sylvicoles en forêt privée.

Photo: archives LMF

La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) et le Regroupement des sociétés d'aménagement forestier du Québec (RESAM) dénoncent vivement l’intention du ministre LAURENT LESSARD de couper de nouveau les investissements sylvicoles en forêt privée. Si les rumeurs se confirment aujourd’hui lors de l'étude des crédits du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, ce sera plus de 30 % des budgets des programmes de mise en valeur qui ...

Détails

Étude du sociologue Louis-Pierre Beaudry

Travailleurs immigrants en sylviculture

Les Québécois sont de moins en moins nombreux à choisir le métier d’ouvrier sylvicole. Les travailleurs immigrants seraient-ils la solution miracle à cette crise de la main d’œuvre?

Photo: Guy Lavoie

15 avr. 2015

La sylviculture joue un rôle pionnier dans l’aménagement de nos forêts. Son importance sera vraisemblablement augmentée avec la mise en place d’aires d’intensification de la production ligneuse (AIPL). Parallèlement, les Québécois sont de moins en moins nombreux à choisir le métier d’ouvrier sylvicole. Les travailleurs immigrants seraient-ils la solution miracle à cette crise de la main d’œuvre? Sans contredit, les employeurs en travaux sylvicoles sont confrontés à des ...

Détails