Martin Béland

Mission accomplie?

15 Mai. 2018

Après deux ans à la présidence de la FQCF, je cède ma place à Benoit Houle-Bellerive. Je profite de ce dernier texte pour commenter notre récent congrès et mes deux années à la présidence.

UN CONGRÈS FORMIDABLE

J’ai un pincement au coeur de quitter la présidence, particulièrement juste après la fin du congrès. Cet constitue un moment privilégié pour apprécier cette tâche. Nous sommes entourés des membres, nous présentons les résultats de la dernière année et nous avons l’occasion de rencontrer plusieurs de nos partenaires. Bref, c’est intense pour le président, mais c’est dans l’action que tout trouve son sens.

Ce congrès a été formidable, ce qui me permet de partir le coeur léger. J’ai eu du mal à choisir mes ateliers. Je n’ai pas regretté mes choix et j’étais heureux d’entendre plusieurs représentants de coopératives me dire qu’ils avaient vécu la même expérience.

Les conférences et le panel, qui ont été tenus sur le virage 4.0 m’ont permis de mieux comprendre l’importance de nous inscrire dans cette démarche. J’y ai vu de grands défis à relever, mais aussi un espace à occuper et qu’il ne faut pas avoir peur de la technologie. Elle peut nous aider à améliorer notre performance. J’ai particulièrement apprécié avoir l’occasion de connaître où sont rendus plusieurs des acteurs du secteur. Nous avons aussi eu l’occasion d’entendre le ministre Blanchette avec un discours très positif. J’ai également apprécié que la ministre Anglade prenne le temps de nous enregistrer un message. Il a été très intéressant d’entendre Denis Lebel, le nouveau pdg du CIFQ. Le témoignage de Benoit Bisaillon, sur le processus de remise en question qu’a vécu la Coopérative forestière des Hautes-Laurentides, était très inspirant.

Enfin, quel plaisir nous avons eu à honorer nos deux mérites. Bravo à Alain Brideau, qui a soutenu les coopératives forestières avec passion pendant plusieurs années et au quatuor de la Côte-Nord, dont les exploits témoignent avec tant d’éloquence de la pertinence de notre modèle d’organisation.

UN BREF BILAN

C’est fou comme le temps passe vite! J’ai hérité d’une grande responsabilité en 2016 et nos résultats semblent positifs. Je ne m’attribue pas tout le mérite des performances de la Fédération, mais j’ai fait de mon mieux pour que tout le monde travaille ensemble. Je suis fier de ces réalisations. Nous avons une équipe formidable, un nouveau bureau fonctionnel et confortable.

Nous offrons des services appréciés par nos membres. Nous bénéficions d’ententes commerciales qui procurent plusieurs bénéfices. Nous avons aussi des partenariats avec de nombreuses organisations, dont FORAC. Nous collaborons aussi avec toutes les organisations et associations qui partagent nos intérêts. Notre plan stratégique poursuit aussi sa progression et les coopératives sont de plus en plus mobilisées. Bref, notre réseau se porte bien, même si rien n’est facile dans le quotidien.

Je suis aussi heureux de constater que le secteur se porte mieux. Le niveau de récolte est plus élevé et nos partenaires industriels sont en meilleur santé. Nous avons complété une première période quinquennale du programme sylvicole en atteignant tous les objectifs. Le ministre vient de confirmer des règles positives pour le fonctionnement de la prochaine période. Les pépinières ont augmenté leur performance et la forêt privée se mobilise dans un cadre plus positif.

ET L’AVENIR?

Nous sommes sur un bon élan, mais il faut rester vigilant. L’augmentation importante des coûts pour l’approvisionnement est préoccupante. Il faut s’attaquer à cette problématique avant que le marché ne ralentisse. Le rôle de l’État, dans la gestion des travaux sylvicoles induit aussi des craintes de déstabilisation à long terme. Enfin, alors que la disponibilité de main-d’oeuvre inquiète tout le Québec, le secteur forestier devra prendre de très grandes précautions pour demeurer attractif.

BONNE CHANCE, BENOIT!

Je suis bien heureux de passer le relais de la présidence à Benoit Houle-Bellerive. Il est jeune, encore impétueux, enthousiaste et passionnant à côtoyer. Je te souhaite la meilleure de chances et je t’assure de mon soutien. Merci beaucoup à Bobby Fournier, qui a contribué activement pendant six ans aux travaux du conseil d’administration. Bienvenue à Christian Bourdage et à Marjorie Paletta, qui se joignent au conseil d’administration. Enfin, merci à tous les administrateurs pour votre confiance et votre soutien pendant ma présidence.