Jocelyn Lessard

Stimulantes vieilles coop!

28 Nov. 2013

Deux coopératives viennent de souffler des bougies d’anniversaire. Beaucoup de bougies ! Puisque j’ai eu le privilège de participer aux festivités, je vous raconte.

Coopérative forestière Ferland-Boilleau

Le 2 novembre dernier, la Coopérative forestière Ferland-Boilleau a célébré son 50e anniversaire. Très bien planifiée, la soirée a été agréable : bonne animation, discours inspirants et plusieurs surprises originales ont créé une ambiance chaleureuse. Les membres étaient nombreux à participer à la fête et l’on ressentait le plaisir qu’ils avaient d’être ensemble et leur fierté de faire partie du groupe. Plusieurs pionniers étaient là aussi, des leaders qui ont piloté la constitution de cette coopérative. Plusieurs représentants des coopératives voisines étaient présents également pour participer à la fête. Une belle soirée en famille où le climat morose habituel du secteur n’avait pas sa place. Comme bien d’autres, cette coopérative n’a pourtant pas eu toujours la vie facile. Un regard transversal sur son histoire fait ressortir quelques ingrédients de sa culture d’entreprise qui expliquent son succès et sa durée. La coopérative est un véritable entrepreneur collectif qui a soutenu de nombreux projets en misant constamment sur l’innovation. Elle est enracinée dans sa communauté, la présence de nombreux dignitaires en témoignait éloquemment. Les valeurs coopératives ont aussi toujours été au coeur de son fonctionnement pour assurer la cohésion entre les membres. Enfin, la qualité et la compétence de ses membres et leur engagement envers leur coopérative et leur travail sont déterminants. D’ailleurs, l’éloge rendu aux deux membres présents dans la coopérative depuis le premier jour, soit 100 années de coopération cumulées, était à la fois émouvant et percutant. La FQCF apprécie beaucoup la contribution de nombreux membres de cette coopérative qui, au fils du temps, ont contribué à construire un réseau fort. Merci à vous tous, nous sommes fiers de vos réalisations.

Coopérative forestière du Nord-Ouest

La CFNO célébrait son 70e anniversaire une semaine plus tard. La formule utilisée était très différente. La Coopérative s’est associée à l’Association forestière de l’Abitibi-Témiscamingue pour célébrer ensemble leur 70e anniversaire respectif. Les festivités s’inscrivaient dans le cadre du congrès de l’AFAT. Cette alliance entre ces deux vénérables organisations démontre bien l’ancrage de la coopérative dans sa communauté. Cette formule a permis aux deux partenaires de marquer avec plus d’éclat leur passage à travers le temps. Le congrès était formidable. Par manque de temps, je regrette souvent de manquer les congrès des associations forestières et je suis très heureux d’avoir réussi à participer à celui-là. J’ai eu l’occasion de m’adresser à l’assistance pour commenter l’effet du nouveau régime forestier sur les coopératives. J’ai été frappé par le niveau d’implication des participants pendant le débat qui a suivi. J’ai eu aussi beaucoup de plaisir à entendre les autres conférenciers, dont le sénateur Larry Smith, l’ancien pdg des Alouettes de Montréal. Sa conception de la vie diffère de la mienne, dans le sens où il accorde plus d’importance à la compétition qu’à la coopération, mais sa gentillesse, son talent de communicateur et sa générosité pour partager sa stratégie de vie étaient spectaculaires. Mon coup de coeur a été cependant d’entendre Claude Héroux, un ancien bûcheron venu raconter sa vie dans les chantiers forestiers d’autrefois. L’histoire qu’il présentait était terrible, presque insoutenable tant la misère y occupait toute la place, mais il le faisait avec un formidable talent de conteur et un humour décalé totalement irrésistible. J’ai eu le plaisir aussi de rencontrer plusieurs représentants de coopérative, dont bien sûr une forte délégation de CFNO. Le film conjoint présenté dans la soirée qui présentait l’histoire combinée des deux organisations était aussi très touchant. L’Abitibi-Témiscamingue est un peu le berceau des coopératives forestières et plusieurs témoignages illustraient bien l’évolution qu’a connue cette coopérative d’envergure régionale, issue du regroupement de 18 coopératives plus locales. Bravo à vous tous de la CFNO pour cette durable présence dans la région et dans le réseau. Ces vieilles coopératives sont stimulantes pour toutes les autres. Imaginez-vous le nombre de décisions collectives qui ont été prises par ces deux coopératives tout au long de l’histoire ? Vous incarnez aujourd’hui la preuve que le modèle est durable, bien ancré dans vos communautés et intéressant pour les membres. On vous souhaite encore une longue vie coopérative.